samedi 25 avril 2020

Mouvement 14

Après quarante journées de belle lumière, pluie épaisse sur la montagne, soleil et grêle. Retourné à l'agence immobilière le contrat pour prolonger la location. Je m'en passerais. Être ailleurs, c'est formidable - lorsque l'on peut être chez soi. Toute contrainte pesant sur la volonté vaut son poids d'usure - je crains que ce ne soit que le début... Au-delà des Pyrénées, les fous socialo-communistes installés à la Moncloa hors jugulation parlementasire additionnent mesure extrêmes, mesures aberrantes et défiances partisanes. J'appelle Jorge. Jeudi, pour franchir la frontière vers la France, il a dû retirer un permis spécial. Après le tunnel du Somport, le présenter au barrage, et ceci à l'aller comme au retour. Lui et sa femme sont Espagnols, autrement dit: impossible pour nous d'imaginer rejoindre Agrabuey. Hier soir, j'appelais Ljubjlana. Là encore, pourra-t-on passer? J'écris au consulat. Pas de réponse. Monpère me donne une adresse en Bavière. Ce matin, c'est à nouveau la montagne, son rythme des vaches (sans vaches), ses règlements (tacites), son silence (excellent), alors j'achète un ordinateur et en attendant qu'il soit déposé sur le pas de porte prépare sur des feuilles au mur punaisées un organigramme de sécurisation.

Aucun commentaire: