vendredi 29 mai 2020

2020-3

L'Amérique septentrionale est pauvre en esprit. Terre de pratique. Un Dieu médiocre. Surdéfini. En musique, en prière. Bras au ciel, cerveau bridé. Une hypnose collective. Pour l'imagination, un peuple perdu. Qui jamais n'a su cultiver de vrai rapport au texte. Barbares évadés des basses classes de l'Occident au 18ème, au 19ème. Quand ce peuple aujourd'hui imagine, il le fait en couleurs, sur les écrans. Ce qui a lieu sous la puissance d'inertie de cet empire assis sur nos faces depuis 1945, hier, avant-hier comme ces jours, a d'abord été joué sur les toiles de Holywood. Les Etats-Unis s'enivrent de leurs propres images, puis passent à l'action, et c'est le même scénario.

2020-2

Ce qui est attaqué? L'humanité. En nous. Par de pseudo-mathématiciens. En réalité, des doublons de mathématiciens. Privés d'intuition poétique, donc de sens de la beauté, de sens de l'équilibre : des informaticiens. Vulgaires ingénieurs capitalisés pour qui le monde n'existe que derrière un écran. Ils cherchent naturellement à réduire le monde à l'écran. Afin d'advenir dans un corps qu'ils n'ont jamais réussi à habiter

2020

Copier une personne et la diffuser via le réseau, cela peut aussi se faire en rabotant juridiquement les originalités.

Napalm 2

En retenue, hier encore, sur cette saloperie, l'Etat. Qui édicte, s'octroie et impose en nom propre. Peuple, à la trappe! Trente jours que j'attendais la quantité d'argent arbitrairement dévolue aux pékins de mon rang à qui on a interdit l'effort de travail. Ceci, car les  interdits de faire société condamnent toute pose d'affiches. Seule chose que je sache faire. Ai fait. Fait. Moralité, on est jamais assez négatif: je me trompais encore sur le degré de cynisme des coalitions fonctionnarisées d'individus qui prélèvent sur mon gain depuis 13 ans : il vient de m'être signifier qu'à l'avenir, mon salaire serait de Fr. 0.-. Et ce, dès le mois passé. Or, par mesure du gouvernement de la santé et des libertés, mes clients sont interdit de production. Donc, je vaux aujourd'hui au pays moins qu'un négroïde débarqué d'un pneumatique par les bons offices de Bruxelles. A quand la guerre?

jeudi 28 mai 2020

Mouvement 29

Déjà dit, ce soir j'étais remonté. Pour ne pas lutter contre les arbres, briser un objet ou me jeter du balcon de Sirius 23, je sors avec mes haltères. Séance de sport. Escalier dans les pissenlits, accès au terrain. Exercices pour idiots, sueur et fatigue. Soudain, il est tard. Je ne sais pas moi, mal contrôle de l'horloge, et surtout, pas encore avalé de bière. Bref, retour dans notre logement-échappatoire, Gala me reçoit en cuisine: "comment va-t-on faire!".  Ce n'est pas une question. Trois heures plus tôt, elle était habillée, voulait que je fasse chauffeur pour la descendre au village. Non-Non. Fini, maintenant elle a repassé son pyjama. J'empoigne ce qu'il faut, cette camelote de l'homme moderne, les clefs-contrôle, le fric plastifié, le cabas écologico-recyclable et je me mets au volant de mon truc roulant de 2500 kilos pour me rendre au creux de la montagne et acheter un pain, un beurre, du café. En bas, après achats, je recule la voiture, la voici qui s'arrête. Sur l'écran, un message. Jamais vu. Charabia yankee: "cruise-tank-netlink-autostop". Dodge me parle. Je comprends pas. J'éteins. Le moteur. Je rallume. Le moteur. Dodge continue. Parle. Comprends pas. Ennuyé, car je suis au milieu de la route. "P... de bourgeois¨"- moi, c'est moi ce putain de bourgeois qui a besoin d'un 4 x 4 pour acheter un paquet d'endives. Les ouvriers portugais que je bloque, ils ont raison. Deux trois manipulations, eh les gars, je fais de mon mieux. Vous voyez... j'essaie! Avant de conclure à part moi : impossible. Calme, dégoûté, je sors de la voiture, je m'achemine vers une terrasse de bistrot. Pour boire un canette. Dernier coup d'œil: une dizaine de voitures en attente. Ma Dodge? Que Dodge apporte la solution depuis les Etats-Unis! Qu'on l'emmène! Seulement, au vu de la tête que font les buveurs en terrasse, je suis le seul à penser ainsi. En Suisse, pas comme ça. Donc je me recolloque le cerveau. A l'évidence, ces gens n'apprécient pas que je boive ici, une canette, parmi eux, avec là, mon tank. Prenant acte, je remonte en houature (comme dit Queneau). Et la houature repart.

Ami

"Ecoutez, vous tous qui tolérez cet ordre de choses avilissant et infâme. Ecoutez, mais écoutez donc! Et d'abord ouvrez les fenêtres. Ouvrez toutes les fenêtres. En voilà une qui se ferme! Attendez que je descende pour la faire voler en éclats. Milady Wrongh, par exemple, au lieu de fermer sottement cette fenêtre, au lieu de vous barricadez comme si j'étais fou, ouvrez-la donc. Montrez que vous n'avez pas peur de la vérité toute nue. Ce n'est pas une raison parce que je crie pour ne pas écouter ce que je crie. Je crie parce qu'il faut crier, parce qu'il faut signifier, sur un registre éclatant, ce que personne n'ose dire. Ecoutez donc, mademoiselle la sotte, écoutez donc petite puanteur, écoutez donc tas de capons, tas de couards, et vous aussi les gendarmes et les officiers du bord qui gardez le mort. Celui-là peut attendre que la dinanderie et les récipients d'argent de la merde de Son Excellence aient passé. Moi je n'attendrai pas. Bougre non que je n'attendrai pas. Tuez-moi mais ne vous ne m'empêcherez pas de hurler toute la force de mon ventre, cette chose nécessaire et sensée et vraie que j'emmerde Son Excellence et le train de son Excellence…"
Les autobiogaphies de Brunon Pomposo, Charles-Albert Cingria.

Napalm

Après-midi de silence, sous les nuages. Trois heures de conférence en ligne avec les responsables de l'entreprise. Qui me mettent en rage. L'Etat: cette saloperie. Prends, ne rend pas. Je ne dis pas: manque à donner. Jamais je n'ai demandé. Pas chômeur, pas aidé, pas assisté. Tombé au dessous du niveau de misère suisse ce jeudi (Fr. 2000.- mensuels), je contemple avec frustration les quantités par moi livrées sous obligation au système: soit mille impôts très fluides envoyés dans les vannes à chaque minute, ce depuis 12 ans. Ne suis pas libertarien. Juste ami du bon sens. Et il me semble, bordel, que suffit! Quoi qu'il en soit, je pars faire du sport, au pied du sanatorium, auprès des Chinoises amateurs de badmington, rejetons totalitaires de ce régime qui le soir même fera une O.P.A sur Hong-Kong, échaudé comme je suis, un chat jeté à l'étang. Si tout va bien, ou mal, ou va, en décembre 2020, j'aurai à peu près autant de moyens matériels qu'un négroïde du Somaliland. Je veux dire à l'échelle de notre pays de coqs en pâte. Avec des prix alimentaires fixés par le cartel nourricier Coop-Migros. Bien le socialisme. Très bien. La faiblesse est exigible. Donc pénale toute contestation. L'arnaque! Honte au schéma de marigot! Dans lequel se vautrent - oui, oui, je sais, René Girard, la Théorie du Bouc - nos énergumènes d'importations, négroïdes, mahométans, ourmanichels, va-nu-pieds anti-critiques à qui le gouvernement apprend l'alphabet et la douche avant de dresser leur allégeance rémunérée contre le peuple. Et nos autochtones inféodés, pas encore assez diminués, qui travaillent au projet de salaire universel. Encore un effort, disait le Marquis.

Urgence

N'acceptez pas! Ne vous acceptez pas! Pas dans cette situation fictionnelle. Il n'y a pas de "situation". Ni réalité nouvelle de situation. Rien de ce que racontent les autorités d'Europe tel qu'elles le racontent. Même si le racontar était fondé - l'interprétation d'une attaque contagieuse - il n'est que le choix d'une manière parmi mille autres de raconter. Or, un raconteur ne modifie notre réalité que si on l'écoute. Surtout quand le risque est passé. Cessez d'écouter! Pour s'écouter. Que chacun écoute ce qu'il a à se dire! Affaire urgente, affaire de sauvegarde de la liberté: nous avons a demeurer ce que nous sommes. Pour devenir ce que nous voulons être. Sus à la gouverne!

I.A. 4

Il n'y pas de société télé-guidée. Tout projet d'interface générale entre l'individu et lui-même équivaut à un sacrifice de la liberté au profit de l'achat, sur abonnement, d'un crédit de relations. Ils - les Numériques - nous vendent ce qu'il ont confisqué avant de nous le revendre - dans l'urgence. Une société privée est une société d'intérêt. Idéologiquement orientée. Elle génère une masse de gestes de consommation qu'encaisse un producteur. L'orbite de la société humaine est aussitôt perdue au profit d'une rotation artificielle, donc infinie, autour d'un moteur, le capital.

Monde des Non-A

Fin du premier épisode de la liberté construite par volonté commune (1945-1990). Les vampires sont montés sur le podium. Ils nous attaquent au moment du sommeil, c'est à dire tout le temps, puisque que nous sommes, unités dégénérées, incapables de nous réveiller et de sentir nos corps. Le pompage des énergies vitales, celles de l'esprit d'abord, a commencé. Parmi les victimes, certains pensent qu'ils vont pouvoir se cacher à l'intérieur de la société. Rien que: des projections industrielles, rien que: des désirs engrammés. La digestion aura raison des résistances maigres. S'évader, il faut s'évader. Travailler de l'extérieur. Par la force intellectuelle, par la force de l'âme, par le réarmement. Le sacrifice est un pouvoir: les vampires le craignent. Il nous haïssent, mais par dessus tout, ils aiment leur pouvoir sur le monde. Tel est leur point faible. Tel notre schéma de résistance.

Rêve

(Qu'est-ce que vous répondez à cela?
Comment, quoi, qu'est-ce que j'en sais?
Pourtant, quelqu'un s'est servi de ce marteau.
Pas moi.
Quelqu'un, je n'ai pas dit que c'était vous.
Je ne dirai rien de plus.
Bien. C'est ce que nous verrons.)
La personne qui annonçait ne rien dire de plus, dans ce dialogue que je tenais au milieu de la nuit, c'était moi.

lundi 25 mai 2020

Unicité

Ce que chaque homme et chaque femme apporte à son suivant, c'est cette courte originalité située entre des pieds en terre, un cœur battant et un crâne exposé au ciel. Courte, difficile, unique. Mais surtout fondamentale. C'est elle qu'il s'agit de détruire.

Menteries

En Thaïlande, tout va bien. Comment le sais-je? Le Bangkok Post que je consulte au quotidien le dit (je ne lis pas le thaï): à ce jour, l'épidémie a fait 57 victimes. Il y a un mois, le chiffre était le même. Rassurant! Après quoi j'appelle Lin, l'hôtellier homosexuel de Trat, un ami. Il confirme: "non, ici, tout va bien!". Et des morts, je demande, il y a des morts? "Une cinquantaine je crois…". Affaire conclue : il suffit de produire des statistiques, elles disent ceci ou cela, c'est à dire n'importe quoi. A chacun ensuite, en fonction de son projet de pouvoir, d'en faire bon usage.

Dieu 5

Il y a trente ans, Jésus était mon randonneur spirituel. Ce n'est plus le cas. Relégué à l'histoire, voilà tout. Alors que Dieu. Au ciel. Ou, le ciel. Ou encore, l'en-dehors. Mais comme je ne professe ni ne crois, je mesure le trait tiré de l'un à l'autre. Pour que tant de naïfs investis du poids de la chair puissent aller en esprit et en simplicité à Dieu, il fallait ce va-nu-pieds génial, chef universel des vagabonds. Et pour tuer son génie propre, il fallait une géométrie de scribes juifs, lesquels le propulsèrent vers Dieu avant de la ramener sur terre, ou le contraire; bref, un feu d' artifice nommé kabbale que s'empressèrent d'intégrer dans leur fond de commerce les politiciens d'églises, docteurs-ecclésiastes en tête. Alors que: Dieu. Il faut dire : Dieu.  Dieu seul. Le "pas-homme". Voilà ce qu'il nous faut. Apprendre à devenir "non-dieu".

Walden II

Jamais le pouvoir n'a été aussi opérant. Pourtant, il n'est pas là, il est invisible. Dans le même temps, il est exigé que vous vous mettiez à nu. Bien sûr, ce ne sont pas vos fesses ou votre machin que l'on demande à voir, mais tout ce qui permettra de pointer, via les engins volants, pour votre sécurité et en temps réel, vos fesses et votre machin.

Simplex

Nous blancs, nous Occidentaux, nous en savons trop. Au vu des ressources mentales et physiques qui fabriquent la combinatoire humaine, nous en savons beaucoup trop. Difficulté qui n'est pas nouvelle. Sur le versant technique, elle a trois siècles; sur le versant philosophique, vingt-deux. Quoi? Eh bien, nous sommes des handicapés. Fort ou faible, le cerveau l'emporte sur le corps. La représentation du doute? Moment de génie de la race. Son vecteur de propulsion. Dans la traînée de la comète blanche, toutes les races d'inertie. Entraînées, broyées. Un sang intersidéral. Mais ces races demeurées simples, réacclimatées par nos soins, corps maintenus, esprits a minima, partent aujourd'hui à la conquête du doute. Et, moyennant complicité occidentale, détruisent le monde avant de le ramener à ce qu'il était: une simplicité.

Régisseurs

Quand vous naviguez sur un grand vaisseau, avion ou navire, vous n'avez aucune influence sur le régime des rythmes, air ou chaufferie. Dans les immeubles suisses, c'est pareil. Boulonnés au paysage, ils vous contiennent et vous imposent leur machinerie. Dans mon immeuble de montagne, je subis une chaleur en chambre digne d'un asile de vieillard alors que mon frigorique est sibérien.

Actions

Pas d'autre résistance que les comportement libres et affirmés. A charge de tous. A charge de chacun. Face à la situation mondiale de fausse urgence et de réelle mainmise, l'infraction systématique est modeste mais elle favorise la re-conquète. Qui eut dit hélas, il y a trois mois encore, que nous aurions à défendre par des actes ponctuels d'oppositon une liberté pratique? Et cependant, elle paraissait déjà bien éloignée de l'idéal philosophique notre liberté. Sauf que: aujourd'hui elle est menacée. Pire, telle que médiatisée par les outils réglementaires et numériques, elle pourrait disparaître sans que l'on en garde le souvenir.

Films

Il y a des soirs où je me persuade de regarder un film. Je cherche. Long temps. Je finis par trouver. Dès les premières scènes, avant même le générique - puisque le régime d'appel fonctionne désormais ainsi - je renonce. Ce soir, je me demandais: pourquoi? Car notre monde est une fiction. Je passe l'essentiel de ma journée à ramener ce qu'on me présente à la réalité afin de construire une situation minimum; de sorte que j'éprouve, à lancer en soirée un film pour le divertissement, un immense gâchis.

9 mm

Dans les bois du Valais, en altitude, le matin, avec des armes. Les mieux doués que moi ont un équipement modeste mais efficace. J'ai un équipement efficace et immodeste. Ce n'est pas faute de vouloir, de tenter, de travailler. J'y consacre hélas un temps marginal et achète parfois ce matériel au titre de l'investissement; quant à mes connaissances pratiques, elles sont maigres. Disons-le, en regard des spécialistes, j'ignore plus que je ne sais. Or, dans ce milieu d'amateurs, l'amateurisme ne pardonne pas. Ainsi, dès que nous prenons place sur le terrain (550 mètres de dévers au-dessus de la broussaille, interdit de trébucher), l'instructeur s'emploie à me rabrouer. Il me renvoie, m'isole, demande à son assistant-tueur de me faire réptéter les régimes de souplesse, "dégainé, contact press-touch", les intitiés s'y reconnaîtront. Bonne nouvelle, l'homme qui est affecté à mon examen, en dépit de son air de motard viellissant, bandana sur le front, muscle rebondis, pattes, est un personnage: calme, bienveillant, direct - lentement il me remet en place. A la fin de l'entraînement (entre temps j'ai été réintégré dans le groupe), comme nous regagnons par un sentier suspendu nos voitures, il me dit son métier: "tiger". C'est à dire Marshall embarqué sur les avions de ligne pour assurer la sécurité armée à bord.

Images 2 (erratum)

Je ne concluais pas la note précédente, je m'en aperçois deux jours plus tard. Pour mémoire, omission imputable au fait que je crois le destin des Goebbels bien connu, mon but était ici de mettre en évidence le tragique du jeu des enfants, sur le toboggan, avec le skateboard bricolé, devant la future avancée de l'armée rouge -  nous parlons des derniers kilomètres. Magda, pour préserver ses filles de tout régime qui supplanterait le nazisme, les empoisonne.

samedi 23 mai 2020

Images

Dans les documentaires d'époque à usage intérieur filmés par le Reich, réception de Rommel, alors en charge de la consolidation de la ligne de fortification Europe, chez Magda Goebbels, femme du Ministre de la propagande: on y voit l'un des enfants de la famille descendre un toboggan sur un skateboard artisanal.

Mouvement 28

Pluie drue. J'hésite. Gala m'explique un escalier, un potager sauvage, un couvert. Ne trouve pas. Je me retrouve à faire des exercices dans une niche de vieux ciment avec les cloportes et deux araignées fuyantes. L'Espagne est toujours fermée. "Pitié-Espagne", écrivais-je il y a un mois: je confirme. La génération nouvelle n'a jamais travaillé. Elle est nourrie de télévision et d'omelette. A demi-perdue. Rampante. Et place sa confiance dans cette équipe de grands salauds du gouvernement, lequel négocie à partir de l'effroi une longévité du pouvoir artificielle et dangereuse. Plus tard, au sec, j'écris à mon amie chinoise de New-York. Elle est là, malgré le décalage, et aussitôt répond. Elle dit: "je ne prends pas de nouvelles de mes amis, car j'ai le sentiment désagréable de chercher à savoir s'ils sont encore vivants". Elle parle des oiseaux. De retour. Je sais. Mais au bout de deux mois de cyberemprisonnement, ces oiseaux semblent tout à fait compatibles ave les humains. Affaire de capital. De capitalisme. De connerie blanche. Exactement, de gestion non-délirante du capital (ce qui, avec l'annonce hier tombée de l'augmentation sur 6 semaines de 45% de la fortune de l'indic universel Zückenberg, gagnant majeur du caviardage des libertés, semble plutôt mal prometteur). Après quoi, je me mets en contact avec une Birmane, chercheuse au CNRS, qui répond avec un grande amabilité aux questions de détail qui vont me permettre de boucler les corrections du manuscrit Naypyidaw. En soirée, sous la pluie toujours, je prépare cartouches et gilet, armes longues et courtes, pour aller demain, dans la montagne du Valais, soumettre mon peu d'habileté au savoir pratique des instructeurs du club de tir.

Dieu 4

Dieu ne sait rien, il est donc absolu. Du peu qui constitue sa réalité matérielle, l'animal sait tout. Sa survie est une compréhension. Il est donc relatif. L'homme n'est ni absolu ni relatif. Il crée Dieu, ou plutôt il nomme ainsi la limite supérieure. Et constate l'animal, dont il fait sa limite inférieure. C'est pourquoi il est progrès: possibilité d'une trajectoire entre un principe incompréhensible et un but changeant.

vendredi 22 mai 2020

Dieu 3

Le dieu vivant, c'est l'homme. En tant qu'il est capable de penser un Dieu et de s'y assimiler, donc de devenir esprit. La force tant vantée par nos sociétés de fidèles de l'outil est une force nécessaire et insuffisante. Parvenue au meilleur degré de réalisation, elle n'est plus que le triste résultat d'une compétition vers l'absurde. Nous devons devenir ce que nous sommes, un individu fini qui tend à l'infini, un individu compénétré et conscient de se pouvoir lentement, très lentement, dépasser par le travail intérieur.

Dieu 2

Dieu est un phénomène d'expansion. Il est spirituel parce que produit par l'esprit. Il existe aussi longtemps que vécu, puis se contracte, se love dans la mémoire. Il reparaît  à la faveur d'un moment de génie. Il est faussement dit que ce moment de génie est produit par un appel de Dieu. C'est l'inverse.

41

Bataille de Moscou. Par moins quarante degrés, après des jours acharnés de combat, les soldats des divisions sibériennes détruisent à coups de crosse les croix de fortune érigées par l'attaquant nazi sur les sépultures de fortune des camarades tombés.

Milieu

Littéraire, non-criminel. Auquel j'appartiens par défaut. Et de ce fait, me parvient hier, comme à mil autres j'imagine, un message de Daniel de Roulet, lequel exhibe son refus de participer à une édition en ligne du Festival de Soleure (pour les profanes, un festival local de littérature). A la clef, pour défense et illustration, une lettre en forme de catalogue des conditions exigibles pour être, devenir, demeurer un écrivain par ces temps de contrôle numérique des corps et des esprits. Qu'il fustige. Je signe. Ce que je confirme aussitôt à Daniel de Roulet: "Bien vu!" - lui dis-je. Réaction augmentée de quelques phrase amènes et reconnaissantes. Il a raison. Ne faisais-je pas de même, il y a seulement trois jours, lorsque je j'apprenais que la plateforme Datasport nous vantait, à nous autres membres intéressés par la course de fond, une compétition de relance… en ligne? Cependant, doit être additionné ici au propos, concernant l'initiative écrite de Daniel de Roulet (dont j'aime le caractère, les textes, quoi que dubitatif sur l'écriture et hostile au positionnement politique sous-jacent, d'ordre muséal, et en phase accélérée d'obsolescence) une remarque que je n'ai formulée que par après, et dans le for intimet, une fois perçue la teneur générale de la démarche. L'écrivain entendant, si j'ai bien compris, déclarer impossible et non avenu un débat agendé par les Journées, avec des collègues-écrivains suisses-allemands, sur la question de l'engagement. Sous prétexte que: "cela ne peut se faire en ligne". Engagement - en ligne. Contradictio in terminis. Soit. Je re-signe. Seulement j'objecte, du fond de la classe. Monsieur! Quelle ironie ce programme, alors que nous sommes tous à ramper comme des vermisseaux devant le pouvoir cathodique et policier. Car enfin, que peut bien vouloir dire, dans le domaine de la littérature ce mot grossier (du lexique militaire), "engagement"? Quel sens lui donner après la mise au formol des derniers épigones marxistes? De qui se moquent ces "engagés"? Ou plutôt ces professeurs d'engagement? Au lycée français de Mexico, avant la venue au pouvoir de l'énergumène de droite François Mitterrand, on me bassinait déjà avec les Eluards postérieurs et les Pablo Neruda onano-communistes (dans le cas du Chili, exemplifiant la limite d'intelligence libertaire d'un sud-américain doté d'un cerveau). Mais, aujourd'hui? S'il vous plaît! Et cela, en Suisse, en Europe, au mitan des technocraties, au moment où des individus sans l'ombre d'une importance comme Daniel de Roulet et moi-même en sommes réduits à gober les fadaises d'une coalition de pouvoirs dépassée par les événements, incapable de produire du sens et sous-commis à des experts sans jugeotte ni allant? Il n'y a pas! Il ne saurait y avoir! Il ne peut exister aucun engagement! A part l'action. Donc, ceci est une posture. Plus encore dans notre pays, formant comme aux périodes charnières de l'histoire, un "oeil du cyclone". Ou plutôt, oui, il y a quelques hommes. Des courageux. Des engagés. Des croisés. Qui prévoient de recevoir des coups. Un liste de moins de vingt solides. J'admire. Ce qui montre assez mon dilettantisme. Je pense par exemple à cet homme qui va peut-être mourir en prison ces prochains jours, lynché par des musulmans mondialisés, et ce par la faute de la démocratie totalitaire des Anglais: Paul Golding. Sinon? Allez-allez! Suffit! Retournez vous asseoir à votre table d'écriture!

Nous, les enfants

"Mesdames, Messieurs, Veuillez évacuer immédiatement le pays, et ce jusqu'à nouvel ordre. Nous vous tiendrons informés. Le gouvernement maîtrise la situation."

mardi 19 mai 2020

Robotisation

Robots et immigrés. Tel est de longue date le projet de refonte sociale. Les uns sont privés d'esprit, les autres ne pensent pas, ou mal, ou s'ils pensent, par intérêt s'inclinent. Ce piège tendu à l'histoire, la nôtre, de longue date théorisé dans les think-tanks néolibéraux, techniquement mis à charge de la gauche universitaire américaine puis européenne permettra, à la faveur de l'épidémie, de garantir le rançonnement ouvrier de la population en faveur d'une minorité adepte du dimorphisme comme l'étaient autrefois, au moment de la plus grande pourriture des prérogatives, les dynasties royales de notre continent.

Réunion

L'Allemagne va acheter l'Europe.

Rêve

File d'attente en zig-zag. Ce sont les invités à la soirée de gala de la Maison Blanche. Devant moi, Bart Simpson, le personnage de dessin animé. Il est candidat. "Vous faites erreur, me dit-on, il s'agit d'Homer". Pour savoir à quoi ressemble Homer dans la réalité, je remonte la file. Eh bien, il est tout à fait crédible: chauve, roux, débonnaire. "Hélas, se confie-t-il comme je lui souhaite bonne chance, il y a peu de chances que je sois élu président, et ce n'est pas à cause de l'opposant, mais de cette femme qui fait cavalier seul, Jennifer". Vient mon tour de pénétrer dans la Maison Blanche. Je dois alors me hisser jusqu'à la porte. Haut placée, elle n'est accessible qu'aux acrobates. Enfin, je bascule dans la salle de gala. Des invités de marque se tiennent là, déguisés en girafe, chameau, chien, serpent. Un maître de cérémonie me conduit au buffet tout en posant des questions. Qu'il conclut par "vous avez droit à ça!". Une goutte de vin versée dans le creux d'une bougie elle-même placé à l'intérieur d'un verre, tandis que les convives boivent le vin à grands traits. Je m'approche des groupes pour entendre les conversations. Partout il est question de l'élection, mais sur le mode du "one-man-show", chaque interlocuteur s'efforçant de faire rire les autres. Une fois la salle traversée, je me trouve dans une salle de musculation. Entre les machines, des tas de polenta jaune. Les hommes qui s'entraînent sont maigres et puissants. Entre deux exercices de force, ils mangent le maïs à la louche et piochent du Nutella dans des seaux.

lundi 18 mai 2020

Après

Meilleure fenêtre depuis longtemps pour vagabonder.

Alpestre

Ce matin, par grande lumière, je pars marcher. Au hasard, j'emprunte des sentiers fléchés. Au-dessus des alpages, sur un plateau de pierres éboulées, je croise un couple qui finit son excursion - il est midi passé. Je tente la montée. Après une heure trente de progression, comme le sommet est en vue, renoncer serait frustrant. En fin de compte, je suis sur la Tour du Famelon, à 2139 mètres, fatigué, content, pris de vertige (je le suis aussi sur un simple pont). Splendide ouverture sur les prés. Verts changeants, selon la fuite des nuages, de la nuance pâle au foncé bouteille. A l'horizon, les Mosses et la Forclaz. A l'est amas une amas de pierres rondes encore maquillé de neige.

dimanche 17 mai 2020

Action

Activité, à proportion des forces physiques; raison, à la mesure des capacités du cerveau; pensées, fonction du génie de l'esprit. Rien, jamais, ne doit être bridé. Bien informée, la discussion est nécessairement vecteur.

Datasport

Annonce d'une course à pied en ligne... "Bonjour, Merci pour vos informations. Tout report d'une activité vitale dans le virtuel équivaut à une soumission au cybermonde que préparent les intéressés. Forêts, lacs, champs, notre pays, le pays du peuple! Meilleures salutations".


Dieu

Je réfléchis à un livre sur Dieu. Pas celui qui existe. Celui qui est immanent, possible, en devenir. Celui que nous sommes, dès lors que nous avons la capacité de le penser.

Futur proche

Si j'avais à composer en vue de de la reconstruction de l'Europe après ce guet-apens un comité de sages, je convierais les autrefois dissidents du bloc de l'est.

Nouveau Monde

Vols vers Bangkok interdits jusqu'en juillet; réseau de caméras numériques sur la plage de Fuengirola, Andalousie; couvre-feu à Rangoun;  en Aragon, membres d'une même famille contrôlés à bord de leur voiture; illégaux défendus par l'Etat suisse; ministres qui se cooptent dans des positions de pouvoir à la faveur de décrets, à Paris, à Madrid; femme négroïde à passeport français qui fait passer une loi qui détruit la liberté d'expression; manifestants démocrates appréhendés parce qu'ils portent une pancarte; clients de centres commerciaux contraints de télécharger une application de traçage pour accéder aux magasins… Un monde fou.

Léman

Monpère, bientôt quatre-vingt ans, et surprenant: "Que faites-vous, bloqués à Lausanne, lui dis-je?". "De la promenade, beaucoup de promenade, en ville, au bord du lac… tiens justement, au fait, je pensais acheter une combinaison pour aller nager. Tu sais comment ça fonctionne ces trucs toi?".

Air

Pilote de chasse, j'étais tenu de prendre les commandes devant le Conseil fédéral réuni in corpore, pour une démonstration de feu, du nouveau Grippen. Or, je n'avais pas la moindre idée de pilotage. Je poussais alors devant moi un camarade d'escouade, professionnel chevronné, espérant qu'il me glisserait à la va-vite les rudiments nécessaires au décollage de l'appareil. Monté dans l'avion, je constatais qu'il s'agissait d'un monoplace. Et les dirigeants me pressaient: "commencez! commencez donc!"

Mouvement 27

Nature généreuse, fraîche et chaude. J'aime l'herbe grasse et les pissenlits. Les montagnes penchent à nouveau vers l'immeuble, tout à l'heure les élèves de l'école du Sanatorium sont reparus. Ils bronzaient sur des chaises longues à même le terrain de sport, ils buvaient du thé. Ils n'ont aucun souci. Leurs pays? Proche-orient, Afrique noire, Hong-Kong. Fermés.  Alors? "Rien, me disent-ils, nous louerons des appartements pour l'été!". Fortunés parents.

B-O

Plus ou moins doué dans mon domaine de vocation, l'écriture, je viens de vérifier que sorti de là, tout est difficile; ainsi il m'aura fallut plus de trente heures pour assembler une misérable bande-annonce de huit minutes pour la promotion de mon livre sur Naypyidaw.

Mouvement 26

Quelque part en montagne, noyé dans la brouillard. Les arbres ruissellent, les corbeaux croassent. Une semaine que je ne vois plus les élèves du Sanatorium. Par moment, lorsque je m'entraîne sur l'esplanade, des rires fusent. Je lève le nez vers les étages. Personne aux balcons. Le paysan a rentré ses vaches écossaises. Gala m'envoie recharger son téléphone au supermarché. Des adolescents boivent sur le trottoir. Image réjouissante. Il faudrait les multiplier par cent, par mille. Au café qui vient d'ouvrir, un client attablé devant un jus de pomme. Vision finlandaise. Les frère Kaurismäki nous régalaient de ce cinéma du néant dans les années 1990. Depuis nous sommes passé par la fièvre, la gesticulation, le choc des corps, le feu babélien (mon projet d'en faire le récit sous le titre "Le devenir new-yorkais de Lausanne"), avant de retomber, sous l'effet des discours de terreur sanitaire, dans la plus complète aboulie. Au supermarché, l'ambiance est plus décontractée qu'à la fin mars. Mais - il faut le noter - cet appareil de distribution de la nourriture est le seul lieu vivant à quinze kilomètres à la ronde, pas de quoi en faire une université de l'homme libre. De retour dans l'immeuble Sirius, je prends des nouvelles du gouvernement espagnol, auteur de décisions chaque jour plus absurdes, destructrices, peut-être fatales pour l'économie des foyers. A Madrid, dans le quartier de Goya, des manifestations anti-état d'urgence exigent la démission de la Moncloa (manifestations aussitôt déclarées d'extrême-droite, ce qu'elles sont en partie hélas). Et en Allemagne: force réactionnaire du peuple. Et à Berne hier : samedi prochain, j'irai.

Hobby

L'homme sans tête élevait des pigeons.

samedi 16 mai 2020

Future normalité

-Tais-toi!
-Non.
-Je te dis de te taire.
-Pourquoi?
-Tu vas te taire!
-...
-Bien. Parle, mais vite et peu.
-...d'accord.

Construire la réalité

Parmi les dispositifs expérimentaux de l'Ecole de Palo Alto figurait en bonne place l'étude de l'injonction contradictoire ("Sois spontané!") dont Paul Watzlawick notait qu'elle avait pour conséquence de produire dans le sujet un effet de sidération. S'il avait vécu, il eut été ravi d'observer à l'échelle de la planète ce phénomène qui tend à devenir universel depuis que les gouvernements annoncent heure après heure, au nom de la sauvegarde personelle, des mesures successives et contradictoires, recommandées et obligatoires, utiles et inutiles, efficaces et incertaines.

jeudi 14 mai 2020

Fascisme 3

Au rang des images de honte auxquelles les gouvernements confient la tâche de faire histoire et d'enseigner l'homme - du largage de l'Enola Gay à l'anéantissement de Belchite en passant par l'assassinat de Luther King - on enregistrera ce cliché odieux, pris hier en France, d'un enfant assis sur le sol, à l'intérieur d'un rectangle tracé à la craie, surveillé par une fonctionnaire de l'éducation publique, sa maîtresse, une image qui devrait dresser toute personne de bon sens contre la fausse démocratie qui détruit nos vies.

mardi 12 mai 2020

Sport savate

Mon voisin d'Agrabuey, le barbichu, le jeune, le guide local et népalais, à la femme yogi, envoie à l'instant un message sur le groupe du village, "Nom de dieu, mes amis, j'ai perdu une de mes savates, c'est Josui, mon chien, il est allé l'enfouir dans un pré. Quelqu'un peut-il me la retrouver?" Un quart d'heure plus tard: "Merci! Je l'ai!"

Prix

La voiture rouge, sortie d'une atelier de peinture bon marché, exigeait de son propriétaire une conduite mesurée sauf à perdre sa couleur.

Fruits secs

Adultes étiques de nos villes, alimentés aux médicaments, sous perfusion économique, mal-sexués, reprogrammés, avec le masque sur la bouche vos poumons masqués vont se réduire à une cacahouète.

Pèse-nerfs

La nuit venue, il remisait son ventre dans le buffet. Allongé sur le lit, il craignait alors de le retrouver alourdi. Avec ce poids sur la conscience il dormait de son mieux, c'est à dire mal.

Etat

Ne jamais accepter un cadeau de quelqu'un que l'on ne connaît pas.

Faisselle

Installez une barrière dans le salon de Jean. Il ne demande pas si on peut supprimer la barrière, il propose de la déporter de quelques centimètres sur la gauche pour qu'il soit plus facile de circuler.

Fascisme 2

Retour des enfants petits dans les écoles primaires du pays de France: en rang, en ligne, à la Chinoise, sans se toucher, sans jouer, sans faire de faux pas, avec une maîtresse-gendarme qui prévient, réprime, punit. Ecole des cadavres, disait Céline.

Advention

Comment retrouver Dieu? S'opposer aux humains excentrés qui ne trouvent leur logique expiatoire qu'en faisant main-basse sur les autres humains, dans le cercle étroit, famille, amis, communauté ou dans le cercle large, pouvoir politique, financier, stratégique, demande de réintroduire, face au présent comme prolongation quantitative du présent, une promesse transcendante, un "Dieu" - un affolement de l'esprit qui nous pousse à faire du présent, un présent vivant et désirable. Et je parle, bien entendu, d'un Dieu sans église. Pas d'une administration. Ni d'une exhibition. Mais d'une foi hors-réseau. Authentique. D'une poésie. D'une écologie du vivant et de l'existant. Bref, d'une anarchie. Ce qui pose le problème du peuple, "de-notre-capacité", au sens où le peuple est aujourd'hui le point de départ de la définition de l'individu banal alors que c'est l'individu original qui devrait être le point de départ de la définition du peuple.

Phantom

Au juge responsable du procès de l'incendie de l'usine Phantom de Bayeux, il expliqua qu'il ne pouvait plus allumer l'écran de son téléviseur car alors les animateurs s'arrêtaient de parler pour le regarder lui.

Mouvement 25

Gala sort sur la montange chaussée d'escarpins de cuisine. J'ai mes chaussures de marche à tige montante lorsque nous empruntons le chemin du  hameau de Hagne. Un couple de randonneurs surgit. Pour me renseigner sur le lieu-dit, je m'avance. Où se trouve le chalet que nous voulons visiter? Ils ne savent pas, ils s'inquiètent pour Gala. Avec ces escarpins? Sur ce chemin? En une phrase et trois sourires, Gala obtient de leur emprunter des chaussures de marche. Elle annonce sa taille, prend rendez-vous, dit au revoir. Après quoi, elle suit sur deux cent mètres et retourne à la voiture (il reste trois kilomètres de laie forestière jusqu'au chalet). Le soir, de retour dans notre station, Gala obient sa paire de chaussures auprès des randonneurs. Le lendemain, elle fait: "Zut! Rita!". Qui est-ce? "La dame que j'ai rencontrée l'autre jour, lors de ma promenade!". Et? Celle-ci est allée chercher à Lausanne des chaussures pour Gala. En milieu d'après-midi, je demande: à quelle heure vois-tu cette Rita?. "Quatre heures…". Mais enfin, je m'écrie, il est quatre heures sept et il pleut des cordes! Tu ne m'as pas dit qu'elle t'attendait dans la forêt ? "Les chaussures! Rita! Vite, vite, vite! Je me maquille et j'y vais!". Fin de journée, voici Gala à la tête de deux paires de chaussures. Lundi , comme nous allons une fois de plus en reconnaissance, je vois qu'elle porte des bottines de cuir qui lui appartiennent.

Batte

Le premier qui aperçoit une robot renifleur dans nos rues appelle les autres, puis à l'aide d'une batte de baseball renvoie l'énergumène mécanique au magasin des pièces détachées.

Mouvement 24

Fort brouillard. Les immeubles-chalets se déplacent à vue. A la fenêtre, sur un pré, trentes moutons, mâles et femmes, petits et adultes, bêlent. Pendant ma promenade, je parle avec eux. Ces moutons ne méritent pas la réputation qu'on leur fait: chacun a son ton de gorge, sa curiosité, son physique. Une fois quitté de l'équation l'abattoir, ils me semblent bien plus dignes que ces "amis de l'homme", fabriqués en laboratoire, développés en appartement, nourris aux poudres de protéine. Qui n'étaient, à l'époque, la belle époque, avant la connerie générale, que "trente millions". Plus bas, accrochées à la pente, les vaches écossaises. Elles ruissellent. Est-ce la terre qui les retient? Et dans le chocolat mou? Combien de temps sans dévisser? Les pauvres! Il faudrait marquer une pause, les mettre au chaud. La période est idéale pour une expérience d'éthologie. En temps de pandémie, personne n'y comprenant goutte, la crédulité devient asymptotique. Donc, chaque chien de réconfort est échangé ("Ts, ts! Madame, nous ne nous basons que sur des critères scientifiques!") contre une vache écossaise.

Tactique

En terre d'église, le principe de fonctionnement de toute répression consiste à annoncer, en même temps que la contrainte la plus absurde, fatalement assortie d'une punition en cas de désobéissance, le prochain relâchement de la contrainte. Clef du dispositif, l'espérance. L'expression scandaleuse de "nouvelle normalité" indique bien que l'individu a été trompé, et volontairement, à des fins de pouvoir (par d'autres individus, promoteurs d'une partition de la société entre ayant-droits et n'ayant-pas-droits).

Frontières

Le consulat me répond de rester chez moi, il n'y  pas d'entrée possible en Espagne, je serai avisé en temps voulu, en même temps que les autres, les touristes - si jamais ils sont autorisés à revenir.

Mouvement 23

Assis sur un tronc aux Mosses. A mes pieds, un ruisseau volubile. Cile vaste. Haut soleil. Au loin, bruit des motos qui chavirent dans les virages. Nous déballons du parmesan, des œufs, du lard. Aplo et Luv ont choisi une berge plate, dans l'ombre des sapins. De l'autre côté du ruisseau, derrière une racine mise à nue par le flot, on planterait volontiers une tente pour se tenir à l'écart du monde (et cesser d'entendre ses lamentos). N'était-ce le mal de ventre - ces jours lancinant - je profiterais pleinement de la sérénité de ce lieu, à la fois ouvert, tendre et brillant. En début d'après-midi, nous regagnons nos chambre, nous dormons. Au lever, le soleil est toujours aussi généreux. Sur le terrain du sanatorium, nous transportons un tapis, des haltères, des pots d'eau. Puis réalisons un programme complet, échauffement, bras-jambes, abdominaux. Du bâtiment d'école, fusent des rires anglais (chanque langue impose sa musique au rire). Mais nul ne s'aventure à l'extérieur, pas même de profil. Comme d'habitude, je demande: "que peuvent bien faire ces apprentis hôteliers coincés en chambre  depuis six semaines, loin de leur Chine, Syrie et Japon? Soudain, confinée sous un parapluie, une gamine jaune longe prestement le terrain. Elle descend les 467 maches qui séparent le sanatorium de la succursale de Denner. Plus tard, dans les mêmes conditions, elle repasse serrant un paquet de chips sur la poitrine.

lundi 11 mai 2020

Fascisme

Protocole sanitaire adressée aux écoles de France: 60 pages. Une maîtresse: "c'est complexe… et puis nous n'avons plus droit aux jeux collectifs…".

mercredi 6 mai 2020

Uber

Bonne nouvelle: cette compagnie dont les fonds de commerce servent à empiéter sur la vie privée afin de rentabilisation perd chaque heure des dizaine de milliers de courses. Nouvelle meilleure, airbnb, qui monnaie votre salon, votre lit, votre intimité, airbnb qui vampirise l'environnement affectif, est en déconfiture.

mardi 5 mai 2020

Art

Le maître de classe, débonnaire et supérieur, vêtu d'un manteau, le physique de Joseph Beuys, m'encourageait dans mes dessins au crayon gras. Le sentiment, quasi physique, d'une compréhension intellectuelle me persuadait que j'avais touché le lieu idéal où désormais je déroulerai ma vie. Affaire étrange car ce rêve, commencé le lundi 4 mai, reprenait aussitôt que je trouvais le sommeil, le mardi 5, pour se prolonger toute la nuit.

Vermont

Ar-en ciel d'une fermeté, couleur et pureté impeccable ce soir, devant l'immeuble, avec à son pied, les vaches ancestrales.

Courte vision

M'apparaît ceci: je suis heureux de faire ce que je fais, de devenir ce que je suis, d'essayer d'allonger, encore un peu, mes compétences, je lutterai donc pour qu'on ne me prive pas de mon état. En même temps, je me réjouis de faire d'autres choses, transversales, de l'ordre du sport, du vagabondage, de la beuverie ou de la recherche érudite, et participer à l'effort collectif m'intéresse peu, non que je n'y souscrive pas moralement, mais parce que j'ai la conviction que le collectif est aujourd'hui un prétexte au non-collectif.

Dorénavant

Il faudrait se remettre au travail en acceptant tous ensemble de détruire la plus-value qui garantit le pourvoi du sur-somptuaire; en évitant bien sûr le communisme, cette gangrène (pas de partage initial, de l'effort).

Rewind

Ce que sont nos parents, nous le sommes beaucoup et plus, mais il faut pour s'en apercevoir que cela devienne conscient et seul l'âge autorise cet aperçu. Sur le tard, ce sentiment est donné comme une évidence: nous sommes tout sauf uniques.

Mouvement 22

Toujours en haut, dans ce paradis minuscule. Sur la pente ce matin, des vaches. Gala se plaint: "comment tiennent-elles?". Ce soir, après contact, je la rassure: elles sont écossaises. Pattes courtes, frange basse, cornes effilées. Autre nouvelle majeure? Un arc-en-ciel au crépuscule. Beau. Le dernier soleil donne ses couleurs. Netteté inouïe des sept composants. Un spectacle que nous voyons depuis la terrasse, plusieurs fois, entrant, sortant, tandis que les chaînes d'Etat suisse, française, madrilène débitent leurs conneries (télévision). La journée? Tranquille. Contenue. Pas de rapport à l'étranger, à l'autre, au vivant. Egotiste. Un destin proche de ce que les meilleurs écrivains d'anticipation imaginaient pour les encapsulés de l'espace : le dialogue avec la machine.

Mouvement 21

Le matin, réveil lent, peu motivé. Il pleut. Autour de l'immeuble travaillent des ouvriers orangés, au badge communal. Que font-ils? Je ne vois pas, je dors. Ils redressent un demi-talus, ils rognent une margelle. Je devrais avoir honte: "ne critique pas le travail!". D'abord les tâches de force. Pour ces hommes, j'ai de la sympathie. D'ordre mystique. Pas communiste. Juste amicale. Et limitée: je n'ai, à mon âge, plus aucune envie de m'interroger sur ces hommes. Forcément, autrefois, j'étais à leur place, pas mécontent d'ailleurs - je maçonnais et creusais, je balayais et collais. Mais aussi, dans le décor qui moule ces jours nos paysages, coiffe notre société, impose les mouvements et met l'étiquette au cou, qu'en ai-je à foutre des ces naïfs qui honorent la routine et qui, par définition, feraient de même quel que soit le régime? Intéressés par la pelouse, le cailloutis et le génie simple? Oui, je sais… mises en écho avec les difficultés des populations du tiers-monde, nos vies en butte avec la "nouvelle normalité", ce concept de fabrique, ne sont que peu de choses. Sauf que nous sommes - nous étions - à dix mille verstes-espace de la tenue primitive des groupes humains: ces schémas de vie barboteux. Et que nous racontent les représentants populaires (en Suisse élus, ailleurs à définir) sur la foi de l'ignorance, c'est à dire de la soumission aux experts? Que la prise systématique d'identité, que le traçage, que le contrôle, que l'assignation à résidence et l'empêchement circulatoire, que le droit d'ingérence au domicile et le menottage des récalcitrants… Mais pour quoi? La réponse est évidente. Matraquée. La presse rabâche ! Que nos vieillards (paix à leur avenir) ne meurent pas. Ainsi, chacun pourra sauver son corps des attaques parasitaires. Et continuer de marcher, baiser, boire, manger… Dans quelles conditions? Silence. Il n'en est pas question. Oui, la société mérite d'être poursuivie. Et la notre est émérite. Dernier fleuron de la démocratie (comme ça sonne bien ce slogan!). Mais s'il s'agit de nous réduire à la simplicité, au destin de l'outil, à la société de conformation animale et robotique (même chose), non, vraiment pas. Il faut solder ou aller de l'avant.

lundi 4 mai 2020

Pitié-Espagne 2

Comme ailleurs, dans les pays dépourvus d'esprit d'anticipation, l'erreur coûte. Et le mensonge suit. Il permet de continuer à vendre la fable. Les gouvernements rouges (aujourd'hui la Chine) en ont fait la preuve pendant 70 ans. Les pouvoirs capitalistes, naturellement, s'en inspirent.

Pitié-Espagne

A l'instant, explosion d'une usine de chlore à côté d'Agrabuey. Le village panique. Ordre du gouvernement: calfeutrez vos maisons! Pendant ce temps, à Madrid, les élus font de l'escrime devant les caméras.

Colonial

Marchand de lames dans le chef-lieu, Doublot se retira aux îles Pompoms pour y cultiver le gingembre. Au soleil déclinant, après des longues journées aux champs, il aimait siroter avec d'autres Français un cynorrhodon et jouer au jass. Le samedi, il avait coutume d'appeler Madame Jolie pour retenir Marie-Nihn. Or, ce soir-là, sans dire son nom, un homme expliqua à Doublot que la protégée avait disparu.

Rêve

Pour rejoindre l'autre trottoir, il me fallait traverser un carrefour de quatre rues, sur de larges passages piétons, empêché par des feux. J'arrivais enfin au Parc des Bastions et par la petite porte pénétrais dans l'Université aménagée en salles de bibliothèques à l'ambiance chaude songeant "voilà mon dernier parage, jamais je n'irai ailleurs, c'est ici qu'il faut se tenir". Cherchant une table de travail, je croise une femme qui avec des airs d'enfant se plaint d'une douleur au bras, "ouille! aïe! Mon ami m'a serré".
-Où est-il cet ami?
-Disparu.
-Je cherche les dortoirs, lui dis-je, décidant aussi de ne pas lâcher cette fille, de la serrer.

dimanche 3 mai 2020

R.I.P.

Mort de Gabi Delgado. Oeuvre souterraine, cuir, pédérastie, fascisme sonore. Dernier album en date, fidèle à l'esthétique de D.A.F., "1", avec, parmi les titres majeurs, Lippenstift et Laut.

Mouvement 20

Gentil ce voisin. Ou aimable. Je n'en sais rien, c'est Gala qui lui parle, mais gentil, oui, sans doute. D'ailleurs, de l'avis de Gala, mieux vaut que je m'abstienne autant que possible de me présenter, d'agir, de faire, de dire. Car nous avions, une fois de plus, la police l'autre soir. Ce n'était pas ma faute. "C'est ta faute!", a dit Gala. "Tu aurais dû me laisser faire!". Elle me connaît. Je suis souple. Plus ou moins. Elle croit me connaître. Ce que j'en dis (cependant): j'ai du plaisir à m'entretenir avec les deux-trois-quatre zombies qui arpentent le territoire de notre station-refuge, dont moi-même; je me parle, oui, jour et nuit. Avec les zombies, à la différence des sujets que je fabrique, nous parlons de temps, de fermeture, de chiens (les leurs), nous ne parlons de rien. Chacun retourne ensuite dans son placard. Solitude immense. Méritée. Quelle maladie? N'était-ce pas le destin de notre Occident? Soit, je me trompe. D'accord! Je ne connais pas cette société. J'ai été éduqué sur les terrains secondaires, en zone tiers-monde. Ce que j'en pense? Qu'il n'est pas normal. Ici, n'est pas normal. Fesses serrés. Et cerveau. A visserie. Planète cubique. Pas normal. Que nous. Soyons. Aussi. Aussi énergétiquement pauvres.

Science ultime

Intégration de la création vitale dans les programmes de création.

Alter

Pourquoi tant de gens ont des chiens? Les regardent, les commentent, les appellent, les motivent, les montrent? Et les présentent comme une identité, se présentent à travers eux?

Etions

Hier, avant que de naître, je multipliais des gestes qui, aujourd'hui encore, siècle XXI, sont rares, réservés à quelques spationautes habitants des navettes. Il m'en est resté assez de mémoire corporelle pour que la nuit, le rêve réassimile au corps les routines vécues, répétées, sur-répétées, parmi lesquelles celle-ci, première: je me déplace en volant à travers des espaces architecturés, propulsé à la force des mains comme un nageur lourd.

Mouvement 19

Nuit difficile. Les oiseaux, les chants d'oiseaux, le silence, les chants, j'aime beaucoup; sauf que j'en ai eu pour trois heures tapantes, du réveil des premiers volatiles de montagne au silence biologique de l'aube avancé. Moment auquel enfin, nerveux, fâché, énervé, au maximum de l'angoisse, je me rendors et tutoie les cauchemars. Midi, je fais un pas hors de la chambre, tire les rideaux. Brouillard. Bientôt réveillé par les nouvelles néfastes, achat gouvernemental d'applications de traçage et blocage de frontières. Réfugié en pièce, je tourne sur moi-même. Et tourne, et tourne. Pour décanter, je rejoins le Sanatorium, dépense de l'énergie. Sauts de grenouilles et attaques contre les arbres. Que se passe-t-il? Un horaire robotique. Plus concentré et robotique que jamais. Lever-pianotage-sport-bière-lit. Preuve d'exclusion des aléatoires. Lesquels? Détruits par les décisions de pouvoir. Et la conformation? L'entrée en matière? Le respect? J'ai devant l'immeuble une voiture capitaliste, vendue au prix capitaliste. La mienne. Chère. Plus que chère. Coûteuse. Et que je paie pour demeurer raide, sur un parking de montagne. Il faut l'utiliser. Erreur évidente cette automutilation, cet émondage des gestes propres, effet de la sidération, ne pas faire ce qu'il faudrait ne pas faire - selon les recommandations. Faire.

Création

D'un Ministère du loisir. Les plans existent. Simple prolongation de l'état habituel. Ici affronté à une crise qui demande réorganisation et l'autorise, la justifie, impact de la crise (sanitaire à l'ignition, économique ensuite). Avec cooptation dans les rôles de porte-paroles, des directeurs de théâtres, directeurs de conscience, directeurs de festival, directeurs de direction, ceux qui dirigent déjà en temps ordinaire, mais avec un pouvoir augmenté. J'ai le souvenir d'avoir paru sur un plateau de télévision, en direct, autour de 2005, au Salon du livre de Genève, avec Anne Bisang, alors directrice de La comédie de Genève, et quelques autres rémunérés municipaux. Question que pose l'animateur d'Etat: "êtes-vous en faveur d'une professionalisation du statut de l'écrivain?". Le parterre, unanime: "oui". A quoi j'objecte, "pourquoi pas une Société officielle des écrivains, comme en Union soviétique ou dans l'Allemagne hitlérienne?". Hors plateau, la dame, égérie de la monétisation de la pensée culturelle, alors cinq ou dix fois plus rémunérée que je l'étais (minable colleur d'affiches), me glisse à l'oreille : "toi, tu es toujours contre tout!".

Jetez vos téléphones!

La Suisse est en pourparlers avec la société américaine de traçage de la personne (pour partie contrôlée par la CIA via In-Q-Tel) Palantir.

samedi 2 mai 2020

Loi

"Plus de 1500 personnes, en partie dans l'illégalité, se pressent dans Genève pour recevoir une aide alimentaire gratuite", titrent nos journaux d'Etat. Que je comprenne: il y a, ou il n'y a pas de loi? A  moins qu'il y en ait deux, donc aucune?

Début

Que fait la population? Elle justifie son emprisonnement.

Ingénierie

Longtemps l'ennemi était extérieur, fier de sa force, donc visible. Puis il est s'est fait vague, incarnant son pouvoir ici et là, par l'idéologie. Mais ses utilitaires demeuraient repérables. Aujourd'hui, le pouvoir a compris que le meilleur ennemi était intérieur. Il gangrène la force des personnes en divisant leur foi et leur adhésion: il se nomme "le doute" - rien de plus religieux et récupérable qu'un doute incandescent.

Mouvement 19

Petite pluie grise. J'aime le chant des oiseaux. Sur les sentiers dressés oeuvrent des cantonniers. En tenue orange, ils plantent de pieux dans le silence. Par temps frais, devant le sanatorium, je cours et pompe. N'ai plus beaucoup à faire. Ni l'envie. J'hésite à commencer l'écriture de Survivre au progrès, médité depuis deux ans. Le sous-titre Robots et immigrés, par cette situation artificielle, commence à faire cliché. Très bien - nul besoin de se plaindre, de stigmatiser, de recadrer: passons à la lutte ou à la peinture sur chevalet. Sinon, nuit longues, abyssales, accompagnées de la tentation de se réveiller quelques jours plus tard. De fait, j'ai assez d'énergie pour me dépenser , mais l'espace est retreint, et les possibilités: je suis faible, et crois à ces conneries que l'on nous dit sur les corps exposés et les distances, mais aussi, affronté au vide, bientôt, je tends à renoncer, à rentrer dans la  niche.

Mouvement 18

Inquiet, fâché, furieux, d'apprendre ce matin par la presse des gouvernements que notre emprisonnement à domicile est reconduit au moyen de cartes incertaines, travaillées en continu, de mesures incertaines, amendées par ordonnance, et que les citoyens, pour aider les pouvoirs à juguler la crise sanitaire, se livre pieds et poings liés à la contrainte sur la foi d'une spéculation qui, clament les représentants, vaudra salvation (ferez-vous partie des quinze décès statistiques annoncés pour la journée qui commence?). Salvation de quoi? L'économie sera à genoux, l'espace public interdit, les rencontres pénalisées, le sexe virtuel et la propriété captée? Vivant, mais sans corps privé ni loi propre.

jeudi 30 avril 2020

Coqs

De même que l'on peut se dire que la liberté fut pendant des siècles tout juste achevés et demeure, sur la plus grande partie de cette planète, un problème secondaire.

Chine

Leur produit d'exportation vedette: le capitalisme sans la liberté.

Mouvement 17

Pluie fine tout le jour. A demeure dans le bureau à décrypter des discours de la junte militaire birmane. Ma fenêtre donne sur les poubelles. Montés dans des voitures de luxe, les voisins font leurs devoirs, trier-jeter. A Rangoun, prolongation du couvre-feu jusqu'au 18 juillet. Malène me parle des chiens errants et de la mise en stock de riz importé devant le risque de famine. J'emprunte les escaliers qui amènent au Denner, prend des nouvelles des actions sur le prix des bières, remonte, finis mes quantités.

Extrêmes

Hier, l'ouverture des sociétés était impérative; aujourd'hui, leur fermeture est tout aussi impérative.

Transvase

Ils essaient de nous faire croire que la société multiconfessionnelle, interraciale, pluriculturelle, polycentrée, c'est à dire idéologique, dissociée, inculte et illettrée est la bonne société; pour convaincre, il faudra cette fois un peu plus que le niveau bachelier.

Aveu

Jamais un gouvernement n'avouera que le projet d'accélération générale des groupes humains après intégration dans le système de valorisation boursière était une folie sectaire.

Crédit social

"Distance", mot-clef de la grande offensive contre l'homme et la nature. Les dommages dans les pays de culture traditionnelle sera dévastateur - Italie, Espagne, Grèce. Peuples qui avaient pour eux le bon sens, la spontanéité, la vie. Et que l'on réduit sur odonnance à la théorie. Ils y perdent leurs repères. Nous y perdons notre assise, notre civilisation

2021

Vacances agendées, festival libertarien du Wisconsin (Etats-Unis): bière, rock, tir, sexe.

mardi 28 avril 2020

Tendance

Progrès constant de l'alcoolisme, ici, sur la montagne.

Afrique-Amérique

Au tiers-monde, soit le reste entier du monde, maintenant que nous opérons à partir d'îlots occidentaux démographiquement péjorés, nous devrions, nous la génération qui anticipe l'effondrement du capitalisme à but social, apporter avant l'éclatement de la guerre totale, dévastatrice et absurde, de véritables connaissances de reconstruction : autrement dit, une désaliénation des fausses utopies ainsi qu'une méfiance envers les pouvoirs traditionnels d'usurpation, nôtres comme leurs.

Tourisme

Quatre millions et demi de Suisses en Suisse. Voilà qui permet de ramener de l'air. Alors seront bienvenus les étrangers. En visite. C'est d'ailleurs la règle dans leurs pays.

France gouvernement

Plus on avance, plus c'est flou. Plus c'est flou, moins on avance. Stratégie de pouvoir - millénaire.

Licou

Vous pourrez produire, sans voir personne; acheter, sans voir personne; fêter, seul; parler, sauf à vous faire entendre; écrire, sauf à publier, vivre, sauf à menacer le pouvoir.

Villes

La commune de Fribourg adresse à ses clients, locataires de locaux publics, un aimable courrier leur suggérant de réclamer, au titre de l'épidémie, l'annulation du loyer. Mesure généreuse qui mérite d'être soulignée. Si je m'en tiens aux rapports entretenus depuis vingt ans avec les Villes de Romandie, la palme du mépris et de l'imbécillité revient à Lausanne, celle du bon sens et de l'aménité à Fribourg.

Bars

Parler, il faut parler. Pas plus, mais mieux, et face à face. Les bars, bastion de la liberté, on y boit et on y parle. Prix, à baisser. Qualité de l'alcool, l'améliorer. Horaire, à élargir. Musique, à désindustrialiser. Fête, confidence, sédition, relançons l'intelligence du peuple! Assez du joug des ayants-droits!

Mouvement 16

Très peu de mouvement, un ralenti. Dans les montagnes proches de l'immeuble, des étudiants asiatiques, ils  rasent les murs, on ne peut les saluer, encore moins s'entretenir. Il pleut. Le brouillard monte, la terrasse disparaît. J'attends l'annonce d'une éventuelle réouverture des frontières. Cependant, je corrige Naypyidaw et m'imagine vieilli, rendu à demeure, faisant ce que je fais, écrire, mais seul tout à fait, ne faisant que cela, supprimées les courses, les soirées, les traversées à vélo. Au téléphone, C. me dit, "on aura profité!" - ou est-ce moi qui dis cela: c'est moi. Lui: "après les années 1980, 1990...". Il a raison, le début de la grande faiblesse, de la bêtise systémique (j'emprunte à Stiegler), la fête des couleurs et l'analphabétisme industriel commencent dans les années 2000. Moi, aujourd'hui, l'avenir, n'était-ce pour les enfants, j'en penserai ce que j'en pense. Fumerie d'opium dans la banlieue de Vientiane et littérature mineure sur la table à pipe. Car il faut entrer dans la vie prochaine en toute sérénité.

lundi 27 avril 2020

Images

Télévisions nationales: la chinoise filme des Chinois; la Qatari, des Qataris; la Mexicaine, des Mexicains. La Suisse, des noirs et des musulmans; l'Espagnole, des noirs et des Chinois; la Française, des noirs et des musulmans. Différence entre ceux qui prônent la mondialisation, la maudissent, ceux qui l'aiment, la revendiquent.

Demain-aujourd'hui 2

Au sommet, les multinationales: elles contrôlent l'économie et la connaissance; dans le postlibéralisme, c'est la même chose. Dessous, les pays de rapport: ils divertissent, relaxent, requinquent les masses, ce sont les pays du sud de l'Europe et quelques destinations ciblées sur les autres continents. En-dessous, les pays du tiers-monde, peuples esclavagisés via des pouvoirs fantoches: ils triment et souffrent, ils produisent les biens à bon compte. Enfin, sur scène, filmés en continu, les gouvernements. Ils orchestrent le spectacle démocratique et assument un rôle de contremaître.

Demain-aujourd'hui

Opinion à risque dont je prends la responsabilité: nous avons affaire à un coup d'Etat, du moins une fois défini ce qu'il convient désormais de désigner par le mot "Etat". Soit tout autre chose que des gouvernements ou des Etats. Les gouvernements in corpore sont instrumentalisés, de l'intérieur (personnes de basse besogne) mais surtout de l'extérieur (groupes d'intérêts plus ou moins illégitimes, à commencer par les Organisations internationales) afin de relayer, au titre provisoire de solution face à une épidémie bien réelle, des discours pensés et rédigés par les "thinks-tanks", ces composantes émérites de la planète Occident. Le test que font passer ces groupes de pression postlibéraux porte sur la capacité de résilience des peuples en situation de réduction de leur puissance de vie. Cependant que se produit ceci: la mise à terre des entreprises de l'économie locale en vue d'une postérieure prise de contrôle, après faillite donc, par les compagnies dominantes et les fonds d'investissement. Le coup d'Etat n'est ni européen ni américain, il est transnational, il porte sur les marchés, il est le fait de nihilistes, optant pour la valeur "argent" contre la valeur "humanité". En Suisse, par opposition aux pays alentour, le pragmatisme affiché par le pouvoir fédéral dans la gestion de la crise plaide pour sa bonne foi (mais, doit-on ajouter, laisser notre pays en dehors du coup d'Etat est un but, comme l'ont laissé autrefois en dehors du projet d'Empire les nationaux-socialistes : il est l'oeil du cyclone). Si j'ai raison, que ce coup a bien lieu minute après minute, il convient que chacun réfléchisse, dans son entre-soi, aux valeurs qui le font vivre et méritent d'être défendues… car si, au prétexte que quelques 20 de nos citoyens meurent chaque jour nous acceptons de nous mettre à genoux, on devine ce qu'il adviendra demain.

Enviable formule.

"Specie sui".

dimanche 26 avril 2020

Action

Passeports donnés à des fins capitalistes pour accélérer le système de production (travail ou enfantement): quand seront-ils retirés?

Présent

Autant que se peut, il faut aimer les détails de la vie quotidienne et les approfondir avec amour jusqu'à faire ensemble.

Espagnols

En situation difficile, la leur, la notre, ou du moins ce que les gouvernements respectifs prétendent qu'elle est, l'Espagne plus que la Suisse est dangereuse: elle nuit aux citoyens du pays comme elle nuit à l'Europe, concert des nations oblige. Ces gens d'Espagne, à l'imagination faible, au rapport à l'étranger nul, au divertissement bien chevillé au corps, bref à l'intériorité défaillante - je n'accuse pas, j'aime l'Espagne - sont incapables de se rengorger quand l'Etat donne un ordre. Et s'aligne quand il en donne dix, vingt, cent, toujours plus aberrants l'un que l'autre.

Amérique

Un peuple qui ne peut faire une phrase sans parler de l'Amérique. Un seul geste sans hisser une drapeau de l'Amérique? Intervenir dans le monde sans crier, "Amérique!".

Manivelle

Robert Pinget, écrivain, grand écrivain, que j'admire et admirais. Quand il écrit Les amis de la cafarde (de mémoire), dont je lis les comptes rendus dans la presse, je ne le crois pas; je ne crois pas ni ne peux admettre qu'un tel homme, solitaire émérite, fou consciencieux, cultivé, qu'un tel écrivain verse dans un pessimisme, une résignation, un aveu de sénilité, et j'ai tort: je suis jeune, beaucoup trop jeune, mal au fait de la force humaine, de sa trajectoire et de sa décadence, plus encore des opérations de cette décadence sur le cerveau, y compris le plus vaillant.

Mouvement 15

Belle journée immobile. Mon plaisir à dormir avant de rejoindre le jour augmente. La veille, j'aide la traversée en l'arrosant de bière et de vin. Lorsqu'il est temps de s'aliter, j'avale de plus une capsule d'Omeprazol dont Gala me vante les mérites depuis dix-huit ans. Quand je me réveille enfin, la lumière inonde. Je mets le café, en bois six tasses et compile les informations du pouvoir, journaux de Genève, Paris, Paris, Fribourg, Madrid, Moscou, Rome, Mexico et Bangkok. Ces jours, j'ai ajouté à mon parcours matutinal (vers onze heures) Le petit journal de Birmanie, feuille des expatriés francophones de Rangoun. Puis je rase mes rouflaquettes. Elles sont ridicules: j'en ai conscience, je les soigne. Il faut dire que je m'attarde en salle d'eau : depuis que j'ai fini d'écrire Naypyidaw, la motivation a baissé, j'hésite quant à la distribution de ma journée. Ce dimanche, j'étudie les stratégies d'anonymisation sur navigateur, j'apprends à utiliser un logiciel de montage vidéo pour débutants, je mets au propre les premiers chapitres - dérisoires et voulus tels - de mon "agenda naïf", c'est son sous-titre, le livre est intitulé Vers Mont, une compilation des instants ici additionnés, dans notre bled montagne, qui me fatigue et me fatigue, et me fatigue. Mais les enfants ont à appeler. Le rendez-vous est convenu - sur Skype. Or, nous avons à régler, entre père et fils et fille, parce que leur mère Olofso a semé, depuis le début de l'enzonage, la gabegie, des problèmes de responsablilité, de morale, d'argent, bref, du pénible, du nébuleux, de l'adulte. Ce que je déteste. Et m'ennuie. M'emmerde. Temps perdu. Même quand on rien à faire, inutile. Dans l'attente, je sors, vais au sanatorium. Sur le terrain de jeu, personne. Les Arabes sont en chambre. C'est qu'il pleut. Plus vite que d'ordinaire, j'aligne les exercices, squats, pompes, burpees, clinch, et bla et bla. De retour, trempé comme une soupe, je n'ai qu'un souci: "mais enfin quand pourrons-nous décrocher de ce rocher?" Et se rejoindre. Non, je ne trépigne pas, mais je m'inquiète: ne me faite pas croire que ce virus est sanitaire. Sanitaire il était, politique il devient. Il inocule l'impuissance.

Larrons

La vie au realenti : elle favorise l'intégration des durs d'esprit et avantage ceux qui les comprennent.

Mode

L'affamé expliqua que dès l'usine le poisson-bouteille avait mal enregistré les préférences.Lorsqu'il s'en approchait pour manger il se transformait en bouteille, lorsqu'il s'en approchait pour boire, il se transformait en poisson.

samedi 25 avril 2020

Mouvement 14

Après quarante journées de belle lumière, pluie épaisse sur la montagne, soleil et grêle. Retourné à l'agence immobilière le contrat pour prolonger la location. Je m'en passerais. Être ailleurs, c'est formidable - lorsque l'on peut être chez soi. Toute contrainte pesant sur la volonté vaut son poids d'usure - je crains que ce ne soit que le début... Au-delà des Pyrénées, les fous socialo-communistes installés à la Moncloa hors jugulation parlementasire additionnent mesure extrêmes, mesures aberrantes et défiances partisanes. J'appelle Jorge. Jeudi, pour franchir la frontière vers la France, il a dû retirer un permis spécial. Après le tunnel du Somport, le présenter au barrage, et ceci à l'aller comme au retour. Lui et sa femme sont Espagnols, autrement dit: impossible pour nous d'imaginer rejoindre Agrabuey. Hier soir, j'appelais Ljubjlana. Là encore, pourra-t-on passer? J'écris au consulat. Pas de réponse. Monpère me donne une adresse en Bavière. Ce matin, c'est à nouveau la montagne, son rythme des vaches (sans vaches), ses règlements (tacites), son silence (excellent), alors j'achète un ordinateur et en attendant qu'il soit déposé sur le pas de porte prépare sur des feuilles au mur punaisées un organigramme de sécurisation.

jeudi 23 avril 2020

O.M.C.

Ne pas oublier la "mondialisation", mot-clef que tentent ces jours d'effacer les pourvoyeurs en discours : malheur des peuples, des races, de la culture. Quittant pour quelques heures la montagne, Gala et moi nous souvenions cet après-midi des temps de notre rencontre, créant avec d'autres le mouvement Attac-Suisse à Genève, alors que j'étais, peu après, arrêté avec des anarchistes de Berne devant le bureau du directeur de l'OMC, dans l'enceinte de leur administration du bout du lac, pour émeute en bande organisée.

Folie administrative

Espagne - Décret royal 463/2020, article 7, chiffre c. "Le soin et le ramassage des légumes de potager ne sont autorisés que de manière exceptionnelle, dans les cas où la situation socioéconomique de l'intéressé le justifie c'est à dire où la consommation des produits cultivés à des fins personnelles sont nécessaire à sa subsistance."

mercredi 22 avril 2020

Maladie.ch

A nouveau dans ce pays, la Suisse, peut-être le mien, ce soir, me sont dépêchés des uniformes car je fais un feu sur le balcon. L'ami des règles (pour moi non-comprises, on ne m'a pas expliqué et il y a, entreposées dans la location, des bûches et un brasero) qui frappe à la porte de l'appartement pour se plaindre, proteste contre les nuages de fumée. Pour faire bonne mesure, il se produit devant moi, à la porte, avec dans les bras un bébé né hier, taille d'asperge. Un asiatique comme l'est le policier de patrouille qui me morigène quelques minutes plus tard, relevant pour alimenter la main courante du poste de montagne l'identité de Gala. La délation: virus plus fort que toute fabrication de laboratoire.

Pente

Vérifier dans le miroir ce que l'on devient, informe et laid, provoque un double mouvement de dégoût et d'ascèce, mais le plus immédiat demeure la satisfaction d'accepter, par principe, que la nature grave la peau et corrompe visuellement les organes, toute autre réaction témoignant de l'insécurité de l'être, lequel se doit - je pense - de s'arroger un destin supérieur aux contingences.  

D.F.

"Au Mexique, écrit l'Excelsior, les criminels ont décidé de ne pas respecter le confinement." A l'évidence, ils ne sont pas dans l'Etat et rejettent, urgence ou non, toute paternalité.

Ecriture

Fini ce matin Naypyidaw, Cité de l'espace. Quand les vacances rouvriront, j'aurai pris une telle avance sur mes projets d'écriture que je pourrais en profiter sans complexe.

34 heures

Ce 27 avril, le vol aller-retour le moins cher au départ de Genève pour Bangkok, Fr. 4105.- Il passe par Varsovie, Tel-Aviv et Addis-Abeba en Ethiopie - à noter que les correspondances en sont pas garanties.

mardi 21 avril 2020

Notre A.I.

Pour "Avenir Immédiat" : naïfs imbéciles que nous sommes, la dictature infinie de l'algorithme.

lundi 20 avril 2020

Vampirique

Attaqué par un vampire cette nuit. Il porte un deux-pièces de velours élimé, chausse sur un nez malade des lunettes de star. J'avais pourtant prévenu son avancée. Debout à l'entrée de la rue qui se réveille avec le petit jour, je guettais chaque mouvement. De l'immeuble voisin sortent deux soeurs voilées, profil bas. De retour à mon affaire, je surveille chaque passant. Soudain il est là. Approche. Est à portée. Mais à l'instant du plus grand danger, il pénètre dans l'épicerie de l'autre côté de la rue. Je tends la tête, jette un oeil à l'offre de poudre de lessive en actions: autant de sachets punaisés sur un panneau de bois. Il me mord la cuisse. La brûlure me fait bondir. Gala tombe du lit.

Immortalité

Nous sacrifierons encore beaucoup à l'argent.

Suisse

Sur le plateau, tintinnabulantes, depuis hier les vaches broutent. Un renouveau du paysage enchanteur pour qui a dans l'oreille la sage révolution des temps.

Mouvement 13

Penché sur mon texte dès onze heures, j'écris jusque dans la moitié de l'après-midi. Lorsque je termine un raisonnement ou un paragraphe, je sors me dégourdir et pour ce je m'allonge côté cuisine, coule un verre d'eau, gobe une de ces vitamines "pour femmes" achetées en drugstore à Manhattan, puis me replonge dans l'écriture de Naypyiday, l'ordinateur monté sur un carton de Lowenbräu, un autre carton dressé, après avoir été annoté des remarques clefs pour la conduite du texte, devant mes yeux. En fin  de séance, laissant la chambre d'amis, je me vêts et sors gesticuler devant le sanatorium où je rencontre habituellement les Syriens, Jordaniens et Chinois, occupés dans l'ordre à leur musculation, volleyball et badminton. Début de soirée, vient l'heure des combats UFC et de l'énervement tranquille, exaspéré non pas d'être dans ce coûteux cantonnement avec vue sur le pic Chamossaire, mais d'entendre pérorer d'importance sur l'écran d'Etat les politiques des cinq ou six continents quant à notre parage, notre liberté, notre destin, notre imprudence.

Futur proche

L'ancienne membre politique d'Allemagne de l'Est, Angela Merkel, bientôt présidente non-élue de la Confédération économique d'Europa (programme d'autonomination qu'elle travaille, avec ses soutiens immergés, depuis 2015).

Maladie, inquiétude

Rien de ce que l'on nous déclare n'est plus crédible; au début, accorder sa confiance à celui qui déclare ne pas savoir est de bon sens: au début, on ne sait pas. Jusqu'au moment où l'on découvre -  trop tard peut-être - à qui profitent les mesures de compression de notre civilisation. Mécaniquement disproportionnées, elles appliquent un moule qui ressemble à celui que promeuvent depuis trente ans nos grands prédateurs cooptés à la gestion du monde. Théorie des sables mouvants: je suis pris, je le sais, mais plus je remue, plus je m'enfonce. Même ouvrir la bouche accélère votre sacrifice.

Film des événements

Coup d'état au ralenti - technique hollywoodienne. Côté spectateurs, fascination; côté pouvoirs, travail de réalisation.

Saut

Face à l'obstacle, nul n'hésiterait à se débarrasser du cauchemar capitaliste, si l'imagination, c'est à dire l'aire d'expansion de la vie, n'avait été laminée.

Projets

S'il se confirme que dans cette vie j'ai été écrivain, dans la suivante je serai combattant de MMA, dans celle d'après chanteur de dethcore, puis moine; je ferai alors un retour sur expérience et tenterai une combinatoire.

samedi 18 avril 2020

0

Il n'y a pas linéarité, mais circularité: on part d'un point A et aboutit à un point B qui contient toutes les causes du point A sous la forme d'effets - c'est cela le point B, et il ferme le cercle.

jeudi 16 avril 2020

"No-fiction"

Pourquoi faut-il en littérature ne raconter que ce que l'on vit? Parce que nul ne sachant ce qu'il vit, c'est cela qui se nomme fiction, le reste n'étant que de l'écriture de scénaristes coupés de l'existence personnelle.

Mouvement 12

Grande fatigue, et ce n'est pas faute de dormir (11 heures). Peut-être est-ce l'effet mental du demi-parcours dans l'écriture d'un texte qui exige du souffle. "Naypyidaw, cité de l'espace", sera bientôt achevé. Au début du travail domine la crainte, puis vient la sécurité, bientôt relayée par l'angoisse de ne pas savoir poursuivre. Tout va bien, ce n'est pas ça. Probablement la répétition mécanique des jours et de leur contenu:  vivants, corps, esprits, leurs relations, leurs paroles, avec la perspective incertaine des issues. Et puis le fait que Luv, Mafille, ne ma parle plus - première occurrence historique - dès lors que je n'ai pas versé la pension à Olofso, sa maman (mon salaire étant divisé par trois).

mercredi 15 avril 2020

Foi

J'ai dans les possibilités de l'homme centré une foi sans limites.

On

Une ville-machine est censée fonctionner. Une société-machine est censée fonctionner. "On"- concept à définir - n'a pas cessé de nous répéter depuis trente ans que nous n'étions pas une civilisation, qu'il n'y avait pas de langue, pas de races, pas de sexe, pas de coutumes ni de culture ni d'histoire, mais un système sous contrôle. Ce matin, où sont les fonctionnaires préposés à la machine.

Frais

Gala achète de la salade dans une épicerie de montagne. Deux jours plus tard, elle la rapporte.

Fatigué

Si on ne peut accéder au niveau supérieur (il est, avant destin famélique, réservé aux religieux), j'avoue que j'en ai assez de voir les mêmes voisins, faire les mêmes promenades, accompagnés des mêmes chiens (interdits d'aboiements) et qui n'ont, par décret gouvernemental, à ce qu'ils pensent, maîtres et chiens, pas le droit de parler ni d'aboyer à l'air libre et donc passent, à quatre pattes, la mine basse.

Mouvement 12

Monpère me dit, "non, pas en Asie ces jours, il s'organise une chasse aux étrangers, la rumeur veut qu'ils soient les responsables de la maladie." Précisons: ce n'est pas l'avis d'un Suisse noyé au bouillon, il a vécu plus de dix ans, avant ouverture, au Vietnam. Mais ne voilà-t-il pas qu'il suggère: "va au Maroc!". De loin la punition électro-capitaliste, produit de mon imaginaire, plutôt que cet échec culturel et humain, fruit de diverses idéologies vomitives. Après tout, nous autres Européens, méritons - oh combien! - de souffrir des effets de nos témérités: deux mille ans de domination.

Solidarité

Il y a de grande âmes. Acteurs efficaces du dispositif, doués de cette admirable mentalité que j'admire, pompiers ou infirmières. Sans honte ni excuse, je n'en fais pas partie. Autour, ailleurs, dans les cercles d'enfer, il y a de grands prédateurs. Ils sont à l'oeuvre. Expliquent, discourent. Sans dire, sans se trahir. Minute après minute. Qui sont-ils? Non, ils n'ont pas déclenché la maladie, mais ils se servent au banquet et tirent la nappe. Que les naïfs se rengorgent: la table va disparaître, la qualité des mets baisser, bientôt sera interdite la voix au chapitre.

Mouvement 11

Vers l'inertie: tout le jour, je lis sur la Birmanie et j'écris "Naypyidaw, cité de l'espace". Ensuite, au pied de l'immeuble, je me chauffe puis, comme l'a conseillé le major Gérald de la Légion étrangère (Aubagne), je m'amuse à pousser le mur de l'immeuble et soulève des bouteilles d'eau de 1,5 litres. Enfin, la première bière dans la main, je réfléchis à cette annonce épouvantable, la prochaine introduction d'une application - une App- de Contrôle Total des Corps et des Esprits (CTCE), et d'abord aux conséquences qu'elle entraînera, pour moi la nécessité de chercher refuge dans le tiers-monde.

dimanche 12 avril 2020

Mouvement 10

Drôles les Arabes de l'école hôtelière, filles et garçons logés dans l'ancien sanatorium: il y dix jours, j'alignais squats et pompes, ils jouaient au volleyball. Peut-être ont-ils vu que j'étais vieux - ce que je suis. Ils ont changé la routine. Apportant poids, matelas et chaussures, ils démarrent des exercices contre la montre. A distance, nous rions ensemble tandis que les plus paresseux, Japonais et Pakistanais organisent un chasse aux œufs.

Vampires

Sur le mode mineur, mais en fanfare, les associations européennes de patrons annoncent ces jours qu'il va falloir travailler plus (vous, moi, nous tous). Facile à comprendre: défaut de richesse, donc travail. Mais la donne est toute autre dans un système complexe confronté à l'effondrement. Les individus sans argent sont utilement conviés, au nom de l'humanité, à rembourser les investissements monétaires destructeurs des vampires capitalistes (trente ans de mise sous pression du peuple).

vendredi 10 avril 2020

0+2=1

La joie a d'importantes conséquences sur la vie, elle la rend meilleure.

Quoi?

Mon téléphone? Il a de multiples occupants.

Espagne

En contact avec Agrabuey, j'apprends que le village entier confectionne des masques et n'échange que sur ce sujet: "nylon ou cotton?", "le rideau de ma cuisine peut-il servir?", "le papier, quel papier?". Une petite économie de guerre. Cependant, je suis en direct la session parlementaire qui se tient à la Moncloa: en petit nombre dans l'hémicycle, à distance les uns des autres, les députés s'invectivent. Ils hurlent. En partie basse, dans sa chaise roulante, le communiste de Podemos, Echenique. Tournant avec peine la tête dans le bruit qui fuse, il intercepte remontrances et menaces.

Générationnel

Les milliards sortis d'imprimerie, les propos lénifiants des hommes en costume, les faux mea-culpa, quelle importance? Seule compte le pouvoir de chacun a demeurer ce qu'il est ou redevenir ce qu'il était avant que le dispositif ne convertisse ses intentions en intentions d'une unité fonctionnelle. Dès lors, il faut regretter que la maladie s'attaque aux plus âgés. Ce sont les jeunes qui sont porteurs d'une absence complète de renouvellement: eux, surorganisés, et convaincus que l'avenir c'est la reprise du présent là où il a été laissé, et son accélération afin de satisfaction de tous les désirs.

Futur

Ces réunions immenses autour de la table de bois brut, devant l'âtre où flambait un quart de stère, plus de cinquante commensaux y prenaient part, arrosant le cochon de vin noir, riant, hurlant, dansant, et si les commères se plaignaient, elles ne pouvaient rien contre les conversations de leurs mâles versés dans l'art simple de la vie.

Suite

Le paradis est toujours accessible. La porte apparaît aussitôt qu'on y pense avec modestie. Le reste est affaire de mouvement.

Amusant

Les conquérants de l'avenir "sans plan B", annoncent désormais sur un ton moralisateur que "jamais plus le monde ne sera le même" - nouvelle esbrouffe, cohérente avec ce talent d'enfumeurs qui les définit. Quoi qu'il en soit, je m'en réjouis. Soyons clair, je l'ai dit et répété, je n'ai aucun plaisir à partager, pour le service de l'argent, au profit d'une minorité vampyrique, ma vie quotidienne et le territoire national avec des énergumènes importés dus tiers-monde à des fins d'esclavage.

Mouvement 9

En croisière, à travers le temps et ralenti. Le régime est monastique, mais sans aucun égard pour le péché, que nous pratiquons, Gala et moi, à bonne dose : boisson, cris, sexe. Pour ce qui est de l'horaire, une norme s'est installée. Elle fonctionne sans obligation, demeure quelque peu floue si l'on avait à l'esprit, à la façon d'un suisse-allemand, de la maîtriser sur horloge, mais elle est, jour après jour, honorée: dix, onze heures, midi parfois, le réveil. Long café, longue douche. Je prends ensuite les nouvelles de la presse de propagande (la contre-information est réservée au soir, il faut dormir sur ses deux oreilles), puis je m'isole. Un bureau est improvisé dans la pièce annexe. J'y ai transporté la table du balcon, un ustensile de métal vendu par les grandes surfaces, ces commerçants criminels: autant dire, à peine penché sur mon travail, j'ai mal au dos. La volonté aidant, j'enquête sur Ne Win, Than Shwe, Pyinyma et Naypyitaw, la capitale de la Birmanie, sujet de mon prochain livre. Puis je rejoins mon nouveau copain syrien, fils d'un cadre du régime de Bachar. Ensemble, devant le sanatorium à façade blanc sucre, nous donnons une heure de suite dans le cross-fit, les pilates et le shadow (l'arabe est amateur de lutte), après quoi je reviens au krav-maga, discipline qui demeure pour moi toujours aussi énigmatique et périlleuse, bref discipline de Juifs. De retour dans l'appartement Sirius, je passe à la bière et, forcément, trois ou quatre litres passés dans le corps, peine à trouver le sommeil.