samedi 7 septembre 2019

Citation

"Je me trouvais au restaurant de la Sourdière, seul en face d'un inconnu qui me demande s'il peut me poser une question. J'acquiesce.
-Que pensez-vous, me dit-il, qu'il adviendra d'un homme qui, à cinquante ans, est en proie à une occupation de tous les instants contraire à ses goûts et qui l'ennuie?
-A moins qu'il n'accepte son état par une sorte de religion ou pour l'amour de quelqu'un, je pense qu'il abandonnera ou mourra.
-Eh bien! Monsieur, les deux premières conditions écartées, comme il n'est pas question de quitter, c'est la dernière solution qui m'attend.
Sur ce, il se lève. Nous nous regardons, en nous serrant longuement la main et il est parti, sans se retourner." Marcel Jouhandeau, Sur la vie et le bonheur

vendredi 6 septembre 2019

Ecologie 2

Les multinationales brûlent l'Amazonie. Les ministres réunis à Biarritz (installés en coulisse, les lobbies de ces mêmes multinationales définissent la syntaxe et le lexique des communiqués) parlent d'attentat contre la nature et vilipendent le gouvernement brésilien.

Ecologie

Instrument de terreur au service du pouvoir.

lundi 2 septembre 2019

Publicité

Machines à sous-titre les plus amusantes, et en temps réel! Contactez-nous!

Incubus

Ciel tendu. Profond. De toute la journée, pas un nuage. Un vent rapide agite l'arbre. Les oiseaux tournent au-dessus des anciennes écoles. Je traduis pendant des heures. Parfois, un morceau de toit tombe sur le plancher- je ramasse, je jette. A la pause, je lis Saint-Ignace de Loyola. Son autobiographie, dictée à un autre jésuite, le père Gonçalves da Camara. Etrange fascination de fondateur de l'ordre pour la légende chevaleresque (il est alors en route pour Jérusalem). Pas assez avancé dans le texte, pour opiner plus avant. Retour aux difficultés de l'espagnol (ma traduction), langue peu faite pour la philosophie et les arguments architecturés. Langue terrienne. Colorée, vivace, aujourd'hui dépouillée des "conceptismes" et complications baroques, mal à l'aise avec les énoncés techniques, qu'elle importe en vrac. A la fin du jour, musique extrême et tour du village. Aussitôt lancé, je me ravise: si je rencontrais quelqu'un il faudrait échanger - je n'en ai aucune envie. Et je rentre. Trois minutes hors du foyer d'incubation.

Désadministration

Et si les personnes circulant dans les espaces géométriques des villes, que dis-je les individus, pensaient moins à leur fonction à l'intérieur du dispositif et plus à ce qui leur a été donné, la vie? A son emploi devant la mort?

Local

Ce soir, après trois jours d'un silence impeccable, réunion dans la rue. Assis sur mon porche, un verre de bière en main, je fais face à A. le guide de montagne qui depuis vingt-huit jours un détecteur de la taille d'une machine à laver sur le dos fait résonner les couches tectoniques des cordillères pour le compte de l'institut géologique. Nous rejoint le paysan, un seau de graines à la main: il est l'heure de nourrir les poules. Il va à la rivière. Revient. Nous parlons de la future autoroute. Annoncée depuis dix ans. Qui finira par passer. Bien qu'elle soit à 18 kilomètres d'Agrabuey, chacun redoute pour son porte-monnaie. Sont surtout incriminés les Basques de Saint-Sébastien. Ils feront monter les prix, vous verrez! Au bout de la rue, qui prend le soleil, nous apercevons Cruz-María, la fabricante de savons. Elle remonte la rue, montre les fleurs qu'elle a cueillie: aussitôt grand débat, sont-elles comestibles? Enfin, venant de l'église, jouant de la canne comme s'il s'agissait d'un fleuret Diabolo, le pédagogue, professeur de lettres et de philosophie, qui parle seul, sait tout et le reste. La conversation est monopolisée. Il parle de champignons. Le paysan qui arpenterait ses monts les yeux fermés veut lui dire qu'il n'a pas pu les trouver à telle altitude, tel jour, dans tel pré; l'autre persiste. Peu à peu, chacun trouve une excuse. Lui parti, nous revenons - dans notre rue - et poursuivons. Avant de rentrer (la nuit est tombée), j'emprunte un thermomètre pour voir si le fungus aux c... fait réagir le corps, puis je me verse du Somontano, de la bière, mange un chou-fleur et des Rigatoni, achète des livres sur internet, regarde un match de MMA, dessine, lis, m'occupe de mon fungus.  

Générateur de vocabulaire 10

Introchercheur.

Attentat (Villeurbanne-France) 2

Comme il se rend à un concert, un adolescent est assassiné par un Afghan, immigré fou furieux, qui erre depuis dix ans à travers l'Europe, à charge de l'Etat entre statuts privilégiés, argent gratuit et rapines. Annonce des juges après le massacre (huit victimes au moins): l'enquête dira si l'auteur de l'attentat est responsable de ses actes. Au-delà des faits, j'imagine les parents de ce garçon de 19 ans.  Dans la semaine, ils sont verbalisés par un agent pour avoir mal garé leur voiture (elle empiétait sur une ligne blanche) et reçoivent un rappel pour "dépassement" du délai de paiement de la facture d'électricité, deux jours de retard avec, à la clef, énonciation des droits de coupure de la centrale - ceci en conformité avec la loi. L'Etat est criminel. L'Etat est administré par des criminels. En face de nous, gens simples, de chair et de sang, se tient un pouvoir criminel et maffieux. Il doit être supprimé.

Caractères

En espagnol, "A vrai dire" se traduit par "En realidad".

Veritas

Elle ne ment pas. Elle vous dit ce qu'elle pense après s'être menti à elle-même.

Fungus 2

Mal aux c... La doctoresse vous regarde ça à distance, diagnostique, vous met en main une papier pour la pharmacie. Bref, c'est à peine si elle constate - elle sait. Sauf que ce sont mes c... Or, je sens que cela n'est pas tout extérieur, qu'il y a des mouvements dans le corps.

Routine

Lire, écrire, réfléchir, dormir, et recommencer - quel plus grand bonheur?

Autrefois

Mon voisin le paysan arrache devant nos maisons la mauvaise herbe poussée entre les pavés. La même que l'an dernier, au même endroit. Sa femme:
-Mais enfin tu sais bien, autrefois les rues étaient pleines d'herbe!

dimanche 1 septembre 2019

Havre

"Quand, le matin, avant de me lever, je songe à tout ce qui va suivre, à toutes les démarches vaines que je vais être appelé à faire, à tant de paroles inutiles que je me résignerai à prononcer, avant de me retrouver encore une fois au haut de cet échafaud ridicule, mon lit, je m'y rencogne, comme décidé à refuser de jouer la comédie". Marcel Jouhandeau, Réflexion sur la vie et le bonheur.

Attentat (Villeurbanne-France)

Partager au quotidien par imbécillité, lâcheté ou sentiment chrétien (cette tradition aujourd'hui réduite à une secte politique) son espace avec des individus primitifs implique d'en subir et d'en accepter les conséquences, par exemple la mort arbitraire, au coin de la rue alors que l'on attend son amoureux ou le bus. 

Cercle

La vertu n'a besoin d'aucun ordre, elle est l'ordre, la liberté même. Mais une telle vertu est presque impossible. Elle implique la compréhension, donc une infinie collaboration de la conscience, et si à l'occasion elle surgit dans quelques individus doués, elle ne saurait en aucun cas être généralisée - sinon par la force - d'où le pouvoir - tout cela, un cercle vicieux.

Bon sens

"Au lieu de récompenser ceux qui procréent inconsidérément, on devrait sévir et sévèrement contre un pareil abus de pouvoir. Tout ce qui existe gagne à être soumis à des sélections: plantes et animaux. La qualité importe en toutes choses, mais surtout et au premier chef, quand il s'agit d'une espèce, aussi éminente et délicate et chargée de dangers que celle des hommes, trop souvent funeste à elle-même." - Marcel Jouhandeau, Réflexions sur la vie et le bonheur.

Conseils

Il est facile de donner à cinquante ans les conseils que l'on n'a pas su se donner autrefois, mais aussi c'est inutile, car avant que de faire ce constat, nul n'a l'humilité d'écouter.

Monde

Un monde cruel où il fallait être fort pour survivre; un monde cruel où il faut être faible pour survivre.

Capitalisme

De notre histoire et des peuples, des villes et du plaisir, les partisans, pourtant si peu nombreux, du capitalisme morbide, ont fait une immense poubelle. Nous moisissons sur pied. Et que je sache, la moisissure gagne vite.