samedi 27 août 2016

Simenon

J'ai commencé à relire les Simenon, me dit Monpère, mais j'ai dû arrêter: à passer ainsi des heures dans le brouillard et sous la pluie, cela me déprimait.

Réseaux

S'intéresser à n'importe quoi. Au hasard. Selon un mouvement rapide d'absorption et de rejet. S'intéresser à ce que la machine met sous le regard. Bien sûr, pour ceux qui cultivent leur intérêt, n'importe quoi c'est également tout. Quant aux autres, ils cheminent aléatoirement, selon les prescriptions données aux machines par ceux qui trouvant leur intérêt disponible cherchent à le capturer.

Tiers-monde

Le masochisme des blancs me dégoûte. En revanche, je peux comprendre le tiers-mondisme. Y compris dans ces expressions les plus vindicatives. Le problème, c'est que toute capacité autonome de renaissance à été arrachée aux peuples exploités. La rancune, force négative, permet de faire la moitié du chemin, mais pas de concevoir. L'autre moitié du chemin est couverte par le masochisme des blancs, cette autre force négative. Quand le premier tend la main du fond de son gouffre, l'autre tend la main du haut de son masochisme. Pour l'instant, l'histoire ne dit pas si le masochiste tombe dans le gouffre, ou si le rancunier y échappe, mais une chose est certaine: il n'y pas d'exemple où deux forces négatives entraînent un progrès.

Pouvoir français

Gesticulations du pouvoir français qui dit ceci, puis son contraire. Les intellectuels ont théorisé pendant trente ans l'érosion des valeurs tandis que le personnel de gouvernement fustigeait leur pessimisme en s'adossant à des programmes bien charpentés. Marionnettes il étaient, mais adossés; marionnettes il sont, mais en chute libre.

Au village

Même décor en cette fin août qu'au début juillet: les chiens de laboratoire jappent sur les balcons, les allées d'immeubles bruissent des cris des enfants, la mercerie ambulante des gitans passe et repasse en diffusant au portevoix son slogan qui se termine par "n'hésitez plus Madame, demandez-nous un devis!" et le long des trente kilomètres de plage grillent les poulpes, les sardines, les calmars. Il n'y a guère que le clochard musical qui manque à l'appel; il sera en vacances, à moins qu'il n'ait fait fortune. Quoiqu'il en soit, je ne le retrouve pas à l'entrée du supermarché. Il est vrai que fin juin, il a est apparu un homme âgé et chevrotant, à la peau rouge vive par suite de maladie, qui tendait la main aux mêmes heures. Dès le lendemain, j'ai pu vérifier les effets de la concurrence. Chacun des clochards redoublait les prévenances afin de garder ses clients. Ils rivalisaient pour saluer le premier, attrapaient les laisses des chiens pour en avoir la garde, aidaient au stationnement des voitures. Et désormais, il donnaient du "Monsieur" et du "Madame" à leurs clients.

Bossu



Dans son Histoire du franc, Georges Valance, raconte la curée des agioteurs autour de 1719 rue de Quincampoix, à Paris. Au plus fort de la spéculation, il rapporte que les actions produisaient de tels gains que les locaux s'arrachaient à des prix de fous, et il précise: même qu'un bossu se loua comme pupitre.