lundi 11 janvier 2016

Intervention

Nous mangions hier au marché de la ville, à même le trottoir, servi par une famille. La mère était aux fourneaux, les filles au service, la grand-mère dans sa chaise. Quelques cancrelats filent sur la dalle, un rat joue dans les épluchures. Accroché au barreaux de son parc de bois, sur une table aménagée, la petite dernière, à peine un an, observe. Soudain, l'une des gamines se précipite. Elle est au milieu de la rue et tape furieusement contre le sol. Les Thäis se lèvent, reculent. Un homme porte assistance à la gamine. Il l'écarte, tape à son tour. La mère joint ses mains et, atterrée, fixe le lieu du combat. La voisine, marchande ambulante de pâtés au porc, grimpe sur son tabouret. De quoi s'agit-il? D'un insecte. Celui-là même qui avait créé l'affolement dans le café où nous nous reposions, après l'ascension du Mont Batur, au nord de Bali, en 1991. Un mille-pattes long comme une main, rouge, tacheté, dont la piqûre provoque la mort en une poignée de secondes.

Aucun commentaire: