lundi 28 décembre 2015

Arasement

Autre signe des temps mauvais, la courtoisie régresse, la politesse se perd. Deux inconnus se croisent, ils baissent les yeux, font un pas de côté, se renfrognent, bandent leurs muscles. La promotion de l'individu est un leurre. Dans le principe, tout individu mérite d'être promu; pas dans les faits. Cet arasement des consciences que produit la démocratie débouche sur une hostilité sourde: chacun prétend, sans savoir à quoi il prétend. Rien de plus néfaste que l'ébranlement des hiérarchies. L'égalité est nécessaire, l'égalitarisme est diabolique. Il ouvre la voie à des catastrophes politiques majeures. La France marche ici en éclaireur: sur un fond de misère psychologique général, elle donne dans le constructivisme social, cette idéologie monstrueuse que n'aurait pas renié Mao - un projet d'édification idéal de l'individu à partir du matériau commun quitte à obtenir ce matériau par l'éradication de la culture.

Aucun commentaire: