vendredi 1 mai 2015

Vie

Lumière fabuleuse sur la colline du Guintzet. Dès l'aube, le chant des oiseaux. Le corbeau qui tout l'hiver visitait le jardin fouille la terre piquée de fleurs. Il y vient aussi une pie à la queue blanche et un passereau au plumage vert qui volète au-dessus des haies. Symbole du retour de la vie, je rêvais cette nuit qu'embarqué sur une chaloupe qu'une marin tirait dans le sillage de son yacht, je me penchais sur les eaux du Léman découvrant que l'on nous avait menti: toutes sortes d'animaux nageaient dans les profondeurs et d'abord de grandes pieuvres rouges. Bientôt déposé sur une île, devant une chapelle, je priais donc qu'on me pardonnât mon erreur. Il y a de la vie, avouais-je.

Aucun commentaire: