vendredi 8 avril 2011

Si peu accordés à nous-mêmes. Se débattant. La pensée par jets nerveux cherche à atteindre, pour le ramener dans le giron, ce qui manque, surtout des accords, afin que les éléments disparates et souvent étrangers de nos vies fassent musique.

Aucun commentaire: