samedi 4 avril 2009

Si l'on veut se représenter l'ennemi de notre société, le mieux sera de se représenter l'ennemi tel que notre société se le représente, puis de chercher à quel intérêt répond cette représentation. Là où est l'intérêt est l'ennemi véritable.
Un nuage sur le Vuache comme je n'en ai pas vu. Enorme, dense, bas. Une sorte de bonnet à théière, un nuage posé. Un pilote fantasque ignorant la géographie locale aurait certainement dirigé son appareil sur la montagne croyant ressortir de l'autre côté.
La tolérance que revendiquent ces jours les gouvernements occidentaux pour le compte des masses traduit la lâcheté d'hommes bien informés qui manquent du courage d'exclure des démocraties les individus qui n'ont pas pas la capacité de se repecter. Ils discréditent ainsi dans son principe le respect d'autrui et provoquent la faillite de la liberté sociale. Parmi ces nihilistes, il doit aussi y avoir de véritable fascistes, contempteurs d'une idée de caste supérieure. Ils pensent peut-être vivre un jour ailleurs, ou séparés et s'ils sont victimes de cette illusion c'est parce qu'aujourd'hui - et chaque jour un peu plus - la masse tolère qu'ils vivent autrement ou , ce qui revient au même, appellent "démocratiques" nos systèmes.
Un platonisme sans Dieu (sans Idées) où l'on trouverait à la légitimation de l'inégalité sociale entre les individus un principe nouveau. Nouveau et qui n'aboutisse pas à la guerre. Ce qui nous ramène à l'expédient d'un Dieu...
Tout et son contraire - furieux, quittant une position pour aller à l'autre, l'autre pour revenir à la première, n'ayant de cesse de quitter, de changer la position, aimant arracher, ce qui fait sentir la vie, ce qui la met à quelques centimètres de ce qu'elle nie dans cette fébrilité, la peur, la mort.
Faire de grandes choses est possible, des choses lumineuses. Nul ne peut dire ce qu'elles sont et ce qu'elles sont ne compte pas, mais on sent qu'elles sont grandes et c'est leur lumière. Si on veut nommer ces choses, si on dit "j'ai saisi une tasse, grimper un escalier, ramasser un caillou", lumière et grandeur rentrent dans la chose et la parent.
Derrière chaque obstacle, un autre obstacle. On peut considérer que cela prendra fin et s'efforcer d'atteindre le dernier obstacle pour le surmonter. Dans cette lutte, le rapport à soi est perdu. On peut aussi abandonner, choisir la voie spirituelle. Le rapport à soi est sauf, mais pas la vision de ce qu'est la société.
Hôtel du haut, la vietnamienne avec son bar à salades automatique (il s'ouvre à 19h00) et le père cycliste qui me montre ses cicatrices, "ça c'est mon pied, mon tibia, ma moelle" et comble de chance, "vous permettez?", s'installe à la table à côté un représentant de commerce qui vend de la peinture au minium de plomb ou quelque autre liquide techonologique, qui en vend des milliers de litres à Madagascar, "attention, s'ils paient en avance!" et tout cela durera car la vietnamienne est seule pour servir la salle et elle a disparu en cuisine.
Ils firent de si longues vacances que le temps sortit des repères et le mercredi, le samedi n'avaient plus de sens et à mesure que le temps passait la notion de vacances se perdit, cela devint ennuyeux, il n'y avait ni lundi ni fin de semaine, aussi songèrent-ils à prendre des vacances, mais ils cherchèrent en vain un jour pour les faire commecer et l'essentiel de ce temps ennuyeux qu'ils vivaient passait à cette recherche.
Retour à Lhôpital le 10 janvier. Toilettes, murs, sols et poêle glacés. Je vais au bois. Rondins humides dans l'âtre. Ils crachent une fumée noire qui m'oblige à ouvrir en grand les fenêtres. Au réveil, enfoncé dans des chaussetes et des pulls, la cafetière coule et à la salle bains, l'aiguille des secondes recule, mais c'est le jour et j'apporte mes billets de banque au banquier pour payer la maison.
Il y a quelques années, de retour de Stresa, je passe le Gotthard et à Chippis m'arrête au café. Le week-end ce sont tenues des élections fédérales. A la serveuse je demande:
- Alors, qui a gagné?
- Je ne sais pas.
Il rêvait de tomber, mais il était déjà tombé et en était mort.
Vingt correspondants à qui j'adresse un message. Pas de réponse. Ce sont les vacances. Le jour de la rentrée, les réponses.
Ile de Lampedusa, Italie, lieu de transit des immigrés. Les dictatures africaines se servent des déshérités comme d'une monnaie d'échange, les capitalistes le réclament pour leurs chantiers, les humanitaires pour leur fonds de commerce, l'extême-droite pour illustrer son thème, la technocratie bruxelloise pour fourbir ses rapports. Que ne coule-t-on cette tête de pont?
Au bout de la rue il n'y avait rien de plus mais c'était le bout de la rue.
Occupé à mastiquer les interstices du parquet je fais tourner une suite de musiques baroques. A ce que je crois. Au bout de dix minutes cette réflexion: l'oreille est déformée, j'entends la même chose là où les différences sont subtiles. Volontaire je prête une attention renouvellée. Le début, l'envolée des orgues, ... non, décidèment je vois mal la différence avec la pièce précédente. Pour cause, le lecteur tourne en boucle, j'ai écrouté six fois la même pièce.
A l'Usine où je croise à l'occasion d'un concert deux, trois, dix, trente personnes. Avec toutes, une histoire, mais déjà loin derrière nous ce qui permet de n'en rien dire et rend d'autant plus chaleureuse l'embrassade.

mercredi 1 avril 2009

S'affirmer plusieurs dans une société où le paraître renvoie à l'être c'est mentir, déclare Slama à la radio.
Hommes en bleu qui se saoulent dans la chambre froide de la boucherie de Coupy tandis que je commande de la côtelette à l'employé. Le téléphone sonne.
- Patron, ta femme!
Cela ne suffit pas à le faire venir. L'employé s'excuse, dépose le couteau, va. Le patron vient au combiné, s'énerve, bidouille la prise.
- Cette saloperie ne veut pas fonctionner!
L'employé pose encore le couteau, enfonce la prise:
- Là... essaie!
"Quoi, s'écrie le patron au téléphone, et tu m'appelles pour ça...!"
Il raccroche, retourne dans la viande, avec les copains.
L'employé qui finit de trancher la côtelette:
- Avec ça?
A Strasbourg où Didadactures est lue par une troupe du théâtre municipal, la metteur en scène, à l'heure du débat ,déclare le texte superficiel. Je dis "oui". Elle tient pour un défaut une volonté. Ce qui la chagrine c'est l'absence de message. On est faibles avec les idiots. L'étant moins j'aurais pu l'adresser au parti communiste.
Que la société ne trouve pas d'utilité à ses écrivains, c'est avéré: elle en fait des pantins ou des marchands de livres. Aucune importance. Que l'écrivain trouve une utilité à être écrivain suffit. Le pathétique c'est quand l'écrivain se juge inutile parce qu'il n'est pas un bon pantin ou un bon marchand de livres.
Mon ami. J'ai passé tous les week-ends de l'année avec lui pendant trois, quatre ans et les jours de la semaine bien sûr, puis les vacances, certaines longues. Je viens de le revoir. Je le reverrai peut-être une fois, au détour d'une rue. Puis jamais.
Sur le parking d'un supermarché de Ferney un clochard aide les automobilistes à se garer.
- Merde.
D'ailleurs il n'y a pas de place.
Tout de même j'en trouve une. On me collera une amende. Au clochard:
- Casse pas ma voiture.
Je m'en vais.
Chez Telecom on me dit "qu'il y a vingt minutes d'attente." Vingt minutes plus tard: "que la compagnie ne peut rien faire si la ligne pour laquelle je paie ne fonctionne pas", "que la compagnie ne peut pas m'appeler sur mon téléphone portable: c'est interdit par la compagnie", "qu'il ne faut pas que je m'énerve", "que je ne peux pas rappeler la compagie de téléphone parce qu'elle ne répond pas au téléphone."
Je sors.
Au fond de ma poche je récupère la ferraille: pièce de 2, de 5, de 10, de 20, cherche le clochard - il s'est déplacé - et lui donne toute la poignée de pièces. Il a vingt ans, regarde dans le creux de sa main, hésite à accepter.

mardi 31 mars 2009

Payer quelqu'un pour voler ses amis et ainsi apprendre qui ils sont.
- Qui a enduit la façade?
- Pas moi, répond le gars qui maçonne le seuil de l'église, je suis bénévole.
- Ah.
- Oui, et je demande 15 euros l'heure si ça peut vous intéresser.
- Pourquoi pas? Votre nom?
- Duparc. Je ne bois pas, je ne fume pas et je n'ai pas de portable.
Le type à les yeux bouffis d'alcool, le cheveu fourché et rare, une dégaine à ventre.
D'une activité qui ne sollicite ni le corps ni l'esprit, il n'y a rien à dire. Du travail dans sa forme actuelle, au contraire du métier.
Un coup de pédale à gauche, un à droite, voilà qui désarçonne l'interlocuteur. Il faut voir que c'est ainsi qu'on va droit.
A celui qui professe des certitudes, il faut un bouc-émissaire. Rejet qui lui sert d'idéologie. C'est la pomme qui croît autour du pépin. Il sait que le monde ne peut être forcé, qu'il déborde, mais ne veut l'admettre. Ce n'est pas de la politique, c'est une inclination du caractère produite par la peur.
Ce matin, un petit brouillard dans les pieds, je vais traverser la France.
"Das ist", dit le philosophe devant la montagne. Parole admirative qui confine au silence. Devant cette chose énorme, stable, trop vaste pour l'entendement, quoi d'autre?
Les morales contraintes, fausses, légères, les morales d'apparat fondées sans rapport à la transcendance augmentent nos pulsions, nous tournent comme des girouettes, au final laissent le coeur exsangue. En elles l'esprit se résorbe.
La folie est partout, Plus une activité dont le modèle ne soit fou, c'est pourquoi il est malaisé de s'en apercevoir. Relativement, on ne peut pas ou mal.
Si on vous dit d'avancer, reculez. Si on vous dit de reculer, reculez. Si on vous dit de parler, taisez-vous. Si on vous dit de vous taire, taisez-vous. N'avancez, ne parlez que seul à seul.
Les textes classiques qui nous viennent du passé auraient pu être autres si d'autres textes - ceux qui ont été détruits et perdus - nous étaient venus du passé et alors notre culture eut été autre. Nous dépendons autant de la création que de la destruction.
Jumelles rogues de Seyssel. Elles ont quatre-vingt ans à elles deux. Le cheveu ras, l'accent braqué, elles parlent pour la rue qui d'ailleurs est vide. Seize heures. Devant galopent leur chien. Il va vers le pont du Rhône. Sous la statue de Notre-Dame, un mètre et quelques de plâtre, les arabes. Arrêtés, pantouflards, ne fument pas, ne boivent pas, ne font rien, ne sont pas grand-chose. Sont là. Du côté de l'Ain, la boulangerie Bourgeois. La patronne, bonne femme blonde, prospère et souriante, a grossi. Plus loin, dans sa succursale, le banquier en jeans. D'habitude il explique à un client comment introduire une chèque dans une enveloppe ou dans quel sens il faut tenir sa carte. Lorsque je retourne dans la rue, ma dent réparée, je croise encore les jumelles. En voiture cette fois. Il s'agit d'une voiture blanche sans pare-brise dont l'allure rapelle une auto-tamponneuse. Chacune avec un tatouage au biceps. Sur la banquette arrière le chien.
Parti à véo chez le dentiste de Seyssel, je traverse l'Amazonie et découvre dans les parages de la maison ce que cent trajets en voiture n' a pas révélé. Affaire d'outil.
Plutôt que le salaire universel, le travail obligatoire.
Grandes conférences internationales. Grandes par le nombre de participants, et coûteuses. L'une finie, l'autre commence. Grands programmes, annoncés à la radio, résultats tus, peut-être nuls. L'argent? pris dans les poches du père de famille, levé tôt, parti en car, dans une voiture ou en métro, revenu tard et déposé dans une caisse, laquelle alimente des comptes que gèrent 'autres pères de famille, fonctionnarisés, les fesses contre un radiateur, la résignation au front. Au bout, sur le lieu des conférences, des délégués bien mis, diplômes fairts, classeurs sous le bras. Pareillement résingés, ils attendent l'heure de boire, manger, draguer: eux aussi aiment le simple. Dégénerescence de tous les systèmes. Les totalitarismes se mettent en place dans la grandeur.
Les oiseaux revenus et en quelques jours, les fleurs. Le labour a éparpillé les graines, à d'autres endroits du jardin des formes communiantes: ronds, lignes, fleurs blotties aux pieds du poirier. Avant le montée du jour, les voitures qui passent sur la route sont suspendues dans le noir et manquent tomber sur l'église.
Moins de sourires, sourires reportés sur des visages cosmétiques. Visages de comédiens par exemple, au service du sourire. Le sourire ne renvoie plus à son occasion, il devient un signe.
Contenir l'homme dans les limites de l'individu, l'individu dans les limites de la loi, la loi dans les réglements d'application.